DIA | Corruption : Halfaia réintègre son poste de directeur sportif à Sétif et défie les autorités du pays  
57437
post-template-default,single,single-post,postid-57437,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Corruption : Halfaia réintègre son poste de directeur sportif à Sétif et défie les autorités du pays  

DIA-04 décembre 2020: A la surprise générale, la direction de l’ES Sétif annoncé ce vendredi sa décision de lever la suspension de Fahd Halfaïa, qui reprend de manière officielle son poste de directeur général du club, alors qu’il est en liberté provisoire.

Pour rappel, la direction de l’ESS avait suspendu le 8 juin dernier, des fonctions du directeur général Fahd Halfaïa, et ce, après avoir été placé, sous mandat de dépôt en compagnie du manager des joueurs, Nassim Saâdaoui par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger).

Les deux dirigeants avaient comparu devant le procureur de la République près le tribunal Sidi M’hamed, après que le ministère de la Jeunesse et des Sports eut porté l’affaire en justice.

Ils ont été poursuivis dans l’affaire de la diffusion de l’enregistrement téléphonique concernant l’arrangement de matchs du championnat.

Par la suite, la direction de Sétif avait rendu public un communiqué affirmant que Halfaia ne représente pas le club.

Pour rappel aussi, c’est le ministère de la Jeunesse et des Sports qui s’était porté partie civile dans cette affaire. Sid-Ali Khaldi avait affirmé qu’il ira jusqu’au bout, réitérant sa détermination d’assainir le sport.

La décision de réhabiliter Halfaia, intervient après se remise en liberté provisoire. Une décision qui défie les autorités du pays, notamment le ministre de la Jeunesse et des Sports qui s’était engagé à aller jusqu’au bout. La réalité démontre le contraire de ce qu’avait affirmé le ministre.

Pis encore, le MJS observe un silence incompréhensible. Il reste maintenant à savoir si la FAF et la LFP vont approuver la nomination de Halfaia au poste de directeur sportif de l’ESS.

Amir Hani

0Shares