DIA | Hausse dangereuse du Covid-19 en Algérie : 753 nouvelles contaminations et 15 décès
56634
post-template-default,single,single-post,postid-56634,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Hausse dangereuse du Covid-19 en Algérie : 753 nouvelles contaminations et 15 décès

DIA- 10 novembre 2020: La situation épidémiologique en Algérie fait peur. Ce que l’on craignait depuis quelque temps, risque de se produire dans les prochaines semaines avec la recrudescence du nombre de nouvelles contaminations, mais aussi et surtout de décès.

En effet, le nombre de nouvelles contaminations au coronavirus (Covid-19) a atteint ce mardi un seuil record avec un total de 753 cas et 15 décès en 24 heures. Des chiffres jamais enregistrés en Algérie, depuis l’apparition de la pandémie.

Le total des cas confirmés s’élève ainsi à 63.446 dont 753 nouveaux cas, soit 7,1 cas pour 100.000 habitants lors des dernières 24 heures, celui des décès à 2 077 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 42.626.

Il n’est donc pas à exclure que les mesures de confinement soient davantage durcies dans les prochaines semaines, surtout si le nombre de contamination et de décès poursuit sa courbe ascendante.

Cette situation était prévisible puisque des spécialistes avaient dénoncé le relâchement de la population. Depuis quelque temps, les citoyens ne respectant plus les mesures-barrières. Elle risque de s’aggraver davantage en raison de sa coïncidence avec la grippe saisonnière.

Ce record en matière de contaminations et de décès coïncide avec l’entrée en vigueur ce mardi de nouvelles mesures de confinement partiel à domicile, à savoir la réadaptation des horaires de 20 heures à 5 heures dans 29 wilayas du pays pour une durée de 15 jours.

D’autres mesures ont également été prises, notamment le report de la rentrée universitaire et de la formation professionnelle au 15 décembre prochain ainsi que le maintien de l’interdiction de l’activité du transport urbain des personnes publiques et privées sur tout le territoire national durant les  week-ends ainsi que le transport collectif inter wilayas.

La recrudescence de la pandémie a aussi contraint le ministère des Affaires religieuses de suspendre, à partir de vendredi 13 novembre, Salat El Djoumouaa (prière hebdomadaire), à la Grande mosquée d’Alger (Djamaâ el Djazaïr), alors qu’elle a été accomplie, pour la première fois, dans cet édifice religieux vendredi dernier.

Compte tenu du manque de moyens et d’absence de stratégie de lutte contre la Covid-19, il ne reste plus pour les Algériens que leurs yeux pour pleurer leurs morts et leurs prières pour que la pandémie enregistre un recul.

Amir Hani

0Shares