DIA | JSK : Azwaw accuse Mellal de détournement d’argent et exige son départ (Vidéo)
64222
post-template-default,single,single-post,postid-64222,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

JSK : Azwaw accuse Mellal de détournement d’argent et exige son départ (Vidéo)

Spread the love

DIA-24 août 2021: Au moment où le président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, a annoncé le recrutement du technicien français Henri Stambouli, l’opposition revient à la charge et exige le départ du président du club.

Conduite par un des actionnaires du club en l’occurrence Rachid Azwaw, l’opposition annonce une réunion au courant de cette semaine des actionnaires du club pour “dégommer” Mellal et les membres de son bureau.

Selon Azwaw, l’actuel président de la JSK  est “illégitime”. Il a précisé que l’opposition avait marqué une trêve afin de ne pas perturber l’équipe qui était qualifiée à la finale de la coupe de la CAF (perdue contre RAJA Casablanca) et la finale de la coupe de la Ligue, remportée face au MC Magra.

Azwaw a fait savoir que Mellal doit impérativement partir en raison de ce qui se passe à la JSK, avec le départ de l’entraineur Denis Lavagne qui a opté pour l’USM Alger, sans parler du départ massif des joueurs.

En ce sens, Azwaw accuse ouvertement Mellal de “détournement d’argent” et affirme qu’il doit “aller en prison”.

Cela se passe alors que le manager du club, Miloud Iboud, avait déclaré au début de cette semaine que Lavagne et les cadres de l’équipe ne quitteront pas la JSK. Or, c’est le contraire qui s’est produit, ce qui dénote de la situation prévalant à la JSK, avec un Mellal qui s’accroche au poste de président et un Iboud, intéressé par le salaire du poste de manager de la JSK. A ce rythme, l’équipe risque de rater sa préparation d’inter saison et de se diriger vers la relégation.

Il faut préciser que les actuels dirigeants étaient bannis au temps du regretté Mohand Cherif Hannachi qui leur avait interdit d’approcher la JSK.

Nassim Fateh