DIA | L’Algérie de tous les paradoxes : entre solidarité et spéculation
49957
post-template-default,single,single-post,postid-49957,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’Algérie de tous les paradoxes : entre solidarité et spéculation

DIA-22 mars 2020: En ces temps pénibles de l’épidémie du Coronavirus, des spéculateurs sans scrupule saisissent cette opportunité pour s’enrichir sur le dos des Algériens au moment où des âmes charitables ne ratent pas l’occasion pour venir en aide aux personnes qui sont dans le besoin et en détresse.

Ainsi, à Médéa un agriculteur dans la commune de Sedraya a distribué, à titre gracieux, une quantité de pomme de terre, au niveau d’un des trois points de vente de cette localité.

Des sacs de 10 kg chacun ont été distribués aux citoyens, venus s’approvisionner au niveau du point de Ain-Dheb, à l’entrée est de la ville de Médéa, à la faveur de l’initiative de ce producteur de pomme de terre.

A Bejaia, des ateliers de confections et de couture féminine sont mobilisés depuis quelques jours à Tazmalt pour confectionner et distribuer gracieusement des bavettes et aider à réduire la rareté de ce produit sur le marché et dans les officines pharmaceutiques.

Pas moins de 10.000 unités ont déjà été fabriquées et ventilées à travers les quartiers de la ville et des villages environnants.

Aussi, plusieurs organismes et établissements économiques de la wilaya ont décidé de contribuer à lutter contre la pénurie qui frappe certains produits dont la bavette, les gants et le gel hydro-alcoolique.

Ainsi, il a été retenu l’option de produire et de livrer au public dans les meilleurs délais 120.000 bavettes, 10.000 flacons de gel et 50.000 paires de gants.

A Blida, l’entreprise MAMA a fait don d’importantes quantités de pâtes alimentaires de large consommation, au profit des habitants de cette wilaya, pour être distribuées à des familles nécessiteuses, dans le cadre de l’élan de solidarité enregistré dans la wilaya.

Un premier don de 20.000 paquets de couscous, 40.000 paquets de pâtes, et 20.000 kg de semoule a été remis à la wilaya de Blida qui se chargera de sa distribution aux familles nécessiteuses de la région.

A Alger, la direction du Commerce a annoncé l’ouverture de points de vente de semoule à travers les différentes circonscriptions administratives de la capitale en vue d’assurer la disponibilité de ce produit vital de large consommation suite à la pénurie enregistrée sur le marché en raison de  la panique provoquée par la propagation du Coronavirus.

Le choix des espaces et des sites de vente de semoule sera déterminé en coordination avec les Présidents des  Assemblées populaires communales (P/APC) et les walis délégués des circonscriptions administratives. Cette mesure tend à rassurer les citoyens quant à la disponibilité et les prix de ce produit vital.

En revanche, à Tiaret et El Bayadh, les agents de contrôle des services du commerce, en coordination avec les services de police, ont saisi une quantité de 190 quintaux de semoule et plus de 28 quintaux de farine, ayant fait l’objet de spéculation.

A Tiaret également, quelque 1 052 quintaux de blé tendre soutenu par l’Etat ont été saisis suite à deux opérations de lutte contre la spéculation qui ont également donné lieu à l’arrestation de 4 individus.

A Blida, plus de 3.500 unités d’huile de table, qui se trouvaient stockées dans un dépôt à Mouzaia à des fins de spéculation, ont été saisies par la brigade de contrôle de la qualité et de la répression des fraudes de la direction du commerce de la wilaya.

A Alger, les unités de la Gendarmerie nationale ont saisi, durant les dernières 24 heures, des quantités de produits de larges consommation et ce, dans le cadre de la lutte contre la spéculation. Il s’agit de 1 351 kg de “cachir” (saucisson), 650 kg de viandes de volaille et 857 quintaux de semoule et farine dont 142 kg périmés.

Les unités de la Gendarmerie ont également saisi 44 quintaux de pâtes, 22 qx de légumineuses et 4 qx de sucre. A Sidi Bel-Abbès , un total de 159 quintaux de farine (blé tendre) a été saisi par les éléments de la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale de Telmouny. Des opérations similaires ont été signalées dans d’autres wilayas, sachant que leurs auteurs ont été transférés immédiatement devant la justice.

Mohamed Nassim

0Shares