DIA | Le CIO rejette la demande de Bernaoui
54693
post-template-default,single,single-post,postid-54693,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le CIO rejette la demande de Bernaoui

DIA-09 septembre 2020: La demande d’intervention établie par l’ex-ministre de la jeunesse et des sports, Salim Raouf Bernaoui auprès du Comité International Olympique « CIO » a été rejetée apprend-t-on de sources sûres. L’actuel président de la fédération Algérienne d’escrime, avait effectivement adressé une requête au CIO afin de dénoncer le rejet de son dossier de candidature au poste de président du Comité Olympique et Sportif Algérien  » COA » mais sans pour autant procéder aux démarches nécessaires devant la commission des recours ou bien le Tribunal Arbitral Algérien. 

En effet, ayant vu sa candidature non retenue pour les prochaines élections du COA, en raison de son obligation de réserve en cours en sa qualité d’ancien ministre, Salim Raouf Bernaoui, n’a pas hésité le jour qui a suivi cette décision à saisir la plus haute instance sportive au monde pour l’inciter à intervenir en sa faveur, sauf que cette dernière a estimé que le litige est une affaire interne qui dépend principalement des lois en vigueur du pays concerné. Devant cet engrenage, la communauté sportive s’interroge donc: comment le plagiant avait réussi à convaincre le MJS d’agréer son statut du président de la FAE, malgré son obligation de réserve ?   
Mohamed Nassim 
0Shares