DIA | Le secrétaire d’Etat américain Pompeo en visite bientôt à Rabat et évite Alger et Tunis
47091
post-template-default,single,single-post,postid-47091,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le secrétaire d’Etat américain Pompeo en visite bientôt à Rabat et évite Alger et Tunis

DIA-30 Novembre 2019: Le secrétaire d’Etat américain Michael Pompeo a annoncé, le 26 novembre, à Washington, qu’il se rendra début décembre au Maroc.

« Je suis impatient de passer en revue le partenariat solide de nos pays en matière d’économie et de sécurité et de discuter de futurs domaines de coopération », a déclaré Michael Pompeo lors d’un point de presse.

Le secrétaire d’Etat américain a indiqué que sa visite au Maroc interviendra après le prochain sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’OTAN, prévu les 3 et 4 décembre à Londres, auquel il prendra part au côté du président américain Donald Trump.

Contrairement aux secrétaires d’Etat précédents, Pompeo effectuera une seule escale en Afrique du Nord et évitera Alger et Tunis, alors que d’habitude, les chefs de la diplomatie américaine effectuent des escales dans les trois capitales d’Afrique du Nord en même temps. Seulement voilà l’Algérie est en plein campagne de l’élection présidentielle et une visite diplomatique à ce moment précis n’est pas appropriée. En revanche, l’absence de visite du chef de la diplomatie américaine à Tunis après l’élection de Kais Essaid pourrait constituer un changement dans les relations américano-tunisiennes. En effet, les américains n’ont pas apprécié les critiques du président tunisien nouvellement élu contre Israël. Le département américain était plus favorable à l’élection de Nebil Karoui

Amir Hani