DIA | L’EPTV décide de porter plainte contre les auteurs de l’agression d’une journaliste à Lyon
47321
post-template-default,single,single-post,postid-47321,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’EPTV décide de porter plainte contre les auteurs de l’agression d’une journaliste à Lyon

DIA-08 décembre 2019: Dans un communiqué envoyé à la rédaction, la télévision publique (EPTV) a dénoncé avec grand regret les faits honteux et immoraux qui ont été commis par une activiste dénommée Sofia Benlemmane contre une équipe de la télévision publique algérienne, en particulier la journaliste Najoua Kriqaa, qui était en mission officielle pour couvrir le processus électoral de l’élection présidentielle du 12 décembre pour la communauté nationale résidant dans la ville de Lyon.
Le communiqué de l’EPTV ajoute que la journaliste de télévision, qui était en train d’entrer au siège du consulat général d’Algérie à Lyon, a été victime de violences physiques et morales et à des insultes  vulgaires qui montrent la haine et les mauvaises manières qui caractérisaient l’activiste, Sophia Benlemmane. Une agression physique et morale qui a été diffusée en direct sur les réseaux sociaux et qui a terrifiée et effrayée la journaliste qui était là juste pour accomplir sa mission de média public. 

Cette femme non satisfaite du silence de la journaliste a commencé à insulter la télévision et les institutions publiques d’une manière qui n’était pas appropriée pour une femme.
Certains parties qui vantent la liberté d’expression et d’opinion ont fermé les yeux face à cette lâche attaque et attitude déshonorante et qui confirme incontestablement le parti pris de ceux qui chantent et ignorent délibérément ses frontières et les principes et laissent des personnes déchaînées dont ils ne connaissent pas leurs origines vagues et les agendas qu’elles servent.

Le communiqué du média public conclu en précisant que la télévision algérienne, à travers les autorités habilitées se réservent le droit de poursuivre en justice, l’appelée Sofia Benlemmane, qui a violé le plus grand droit garanti par toutes les constitutions et lois, qui est le droit à l’expression, ainsi que le droit de s’abstenir d’expression. Il a également déposé une protestation officielle auprès des autorités locales à Lyon, en France, car il n’a pas empêché cette attaque contre les libertés en violation des textes.

Lire aussi: La préfecture de Lyon a-t-elle autorisé un rassemblement anti-élection devant le Consulat d’Algérie? (Vidéo)

0Shares