DIA | L’OMS espère en finir avec la pandémie du Covid «en moins de deux ans»
54115
post-template-default,single,single-post,postid-54115,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’OMS espère en finir avec la pandémie du Covid «en moins de deux ans»

DIA-22 août 2020: L’Organisation mondiale de la santé espère en finir avec la pandémie de Covid-19 «en moins de deux ans», au moment où de nombreux pays dans le monde sont confrontés à une flambée de nouveaux cas.

«Nous espérons en terminer avec cette pandémie en moins de deux ans. Surtout si nous pouvons unir nos efforts (…) et en utilisant au maximum les outils disponibles et en espérant que nous pourrons avoir des outils supplémentaires comme les vaccins, je pense que nous pouvons y mettre un terme dans un délai plus court que la grippe (espagnole) de 1918», a affirmé vendredi le chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse.

La fameuse «grippe espagnole» avait décimé 50 millions de personnes de 1918 à 1920, lorsque la malnutrition et la tuberculose rendaient d’autant plus fragile la population. «Dans notre situation actuelle, (…) le virus a plus de chances de se propager», a souligné le chef de l’OMS. «Mais nous avons l’avantage de disposer de meilleures technologies (…) Et nous savons comment l’arrêter». L’OMS a aussi préconisé «le port du masque aux enfants âgés de 12 ans et plus dans les mêmes conditions que les adultes».

L’épidémie a fait au moins 793.847 morts depuis fin décembre, selon un bilan établi vendredi par l’AFP à partir de sources officielles. Plus de 22.734.900 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie, dont au moins 14.298.000 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Risques accrus de pauvreté
En Europe, les chiffres de nouveaux cas de contaminations en 24 heures publiés vendredi en France, en Italie, en Allemagne ou en Espagne sont inquiétants et montrent un rebond de la pandémie, souvent à la faveur des vacances, de fêtes et de déplacements. L’épidémie flambe par exemple dans l’Hexagone, qui a enregistré 4586 nouveaux cas ces dernières 24 heures.

Les États-Unis restent le pays le plus endeuillé, avec 175.245 décès et 5.618.133 cas de coronavirus enregistrés vendredi, soit 1067 décès et 47.031 cas supplémentaires en 24 heures, selon l’université Johns Hopkins qui fait référence en la matière.

La crise sanitaire du Covid-19 et son cortège d’emplois détruits et de difficultés d’approvisionnement pourraient par ailleurs entraîner dans l’extrême pauvreté 100 millions de personnes supplémentaires à travers le monde, a alerté jeudi le président de la Banque mondiale David Malpass, dans un entretien à l’AFP. Cette situation rend «impératif», pour les créanciers de réduire la dette des pays pauvres, a déclaré David Malpass.

0Shares