DIA | OFFICIEL-COA : la candidature de Bernaoui rejetée, celles de Hammad, Lebib et Fergani validées
54527
post-template-default,single,single-post,postid-54527,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

OFFICIEL-COA : la candidature de Bernaoui rejetée, celles de Hammad, Lebib et Fergani validées

DIA-03 septembre 2020: Les candidatures de Abderrahmane Hammad, Sid-Ali Lebib, Soumia Fergani et Mabrouk Kerboua à la présidence du COA ont été validées, alors que celle de Salim Raouf Bernaoui, a été rejetée, a-t-on appris jeudi soir auprès du COA.

Ainsi comme rapporté par DIA, la candidature de Bernaoui qui a été ministre de la Jeunesse et des Sports dans le précédent gouvernement de Bedoui, est officiellement rejetée. Jusque-là l’information est ordinaire. Mais le plus grave, c’est que celui qui était à la tête du secteur des Sports il y a moins d’une année, ignorait la loi. Il ignorait qu’il ne pouvait pas présenter sa candidature !

«La candidature de l’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports et président de la Fédération algérienne d’escrime (FAE) a été rejetée par les membres du bureau exécutif du COA, conformément à l’ordonnance n° 07-01 du 1er mars 2007, relative aux incompatibilités et obligations particulières attachées à certains emplois et fonctions pourrait constituer un obstacle à sa candidature», selon une dépêche de l’APS qui cite le COA.

Cette ordonnance stipule dans son article 3 qu’il est interdit aux agents publics occupant des fonctions supérieures de l’Etat «d’exercer, pendant une période de deux années, une activité professionnelle ou de consultation ou détenir des intérêts directs ou indirects auprès d’entreprises ou d’organismes dont ils ont eu à assurer un contrôle ou une surveillance, à conclure un marché ou à émettre un avis en vue de la passation d’un marché, ainsi qu’auprès de tout autre entreprise ou organisme opérant dans le même domaine d’activité”.

Pour cacher son ignorance, Bernaoui a déclaré ce jeudi lors d’une conférence de presse que “l’Administration exerçait la pression sur les athlètes qui le soutiennent”. Il faisait allusion du MJS. Une déclaration encore plus grave de la part d’un ancien ministre qui s’attaque au ministère qu’il dirigeait il y a moins d’une année.

En sa qualité de commis de l’Etat et d’ancien ministre, Bernaoui aurait du observer l’obligation de réserve comme tous les commis de l’Etat qui se respectent. On aura tout vu et il ne faut pas s’étonner si le sport algérien enregistre des résultats faibles pour ne pas dire nulle.

Par ailleurs, les dossiers de candidature d’Abderrahmane Hammad, médaillé de bronze aux JO-2000 de Sydney, de Soumia Fergani, ex-députée à l’Assemblée populaire nationale (APN) et première arbitre internationale de football, de Sid-Ali Lebib, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports et celle de Mabrouk Kerboua, ex-président de la Fédération algérienne de cyclisme (FAC), ont été validées par le bureau exécutif du COA.

Pour rappel, le dernier délai de dépôt des candidatures pour l’élection du président du COA a expiré ce jeudi à 18h. L’AG élective du COA est prévue le 12 septembre prochain.

Le futur président aura à gérer le reste du mandat olympique qui s’étalera jusqu’après les Jeux olympiques JO-2021 de Tokyo, suite à la démission de Mustapha Berraf, entérinée le 12 mai dernier par le bureau exécutif.

Nassim Fateh

0Shares