DIA | Parc automobile : hausse de 22% des immatriculations et ré-immatriculations au 1er semestre 2019
55976
post-template-default,single,single-post,postid-55976,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Parc automobile : hausse de 22% des immatriculations et ré-immatriculations au 1er semestre 2019

DIA-20 octobre 2020: Le nombre des immatriculations et ré-immatriculations des véhicules a atteint 909 043 véhicules, dont 159 633 unités neuves, durant le 1er semestre 2019, enregistrant une hausse de 22,18%, soit +165 000 véhicules par rapport à la même période en 2018, selon l’Office national des statistiques (ONS).

Concernant les véhicules neufs, les données de l’ONS relèvent une augmentation des immatriculations définitives de 59,41% (59.000 véhicules), durant le 1er semestre de l’année dernière et par rapport à la même période de l’année précédente.

L’immatriculation définitive des véhicules neufs signifie leur mise en circulation effective, explique l’Office, précisant que l’opération consiste à établir une carte grise pour un véhicule qui va être mis en circulation pour la première fois.

Quant à l’opération de ré-immatriculation, elle consiste à établir une nouvelle carte grise suite à la vente du véhicule qui a été déjà matriculé.

La hausse des immatriculations et ré-immatriculations, durant les six premiers mois de l’année dernière, a concerné particulièrement les motorisations essence, alors que les immatriculations de véhicules diesel neufs importés ont reculé, selon l’Office.

Durant le 1er semestre 2019, l’ONS a relevé que les importations des véhicules neufs a régressé de manière générale, que ce soit par les particuliers (opérateurs) ou par les cadres commerciaux (concessionnaires), suite au montage des véhicules en Algérie et à la limitation de quotas d’importation.

En effet, les importations des véhicules neufs ont atteint 8 300 unités le 1er semestre 2019 contre 11 599 unités à la même période de 2018, en baisse de 28,44%, soit -3.299 unités, selon les Douanes algériennes.

L’ONS a relevé une augmentation des immatriculations dans la majorité des wilayas (43) et une baisse dans cinq wilayas au cours du 1er semestre 2019.

Concernant la répartition des immatriculations et ré-immatriculations du 1er semestre de l’année dernière, selon le type de véhicules, l’ONS a fait état de 631.611 véhicules de tourisme soit 69,81% du chiffre global (909.043), de 144.321 camionnettes (15,88%), de 61.649 motos (6,78%), de 32.412 camions (3,57%), 8.930 tracteurs agricoles (0,98%) et 8.994 remorques (0,99%).

Le parc algérien compte aussi 8.994 remorques (0,99%), 8.683 tracteurs routiers (0,96%) et 8.930 véhicules spéciaux (0,98%).

Le parc roulant national a totalisé 6.418.212 véhicules à la fin 2018. Avec les 159.633 véhicules neufs qui ont pénétré le marche durant le 1er semestre 2019, le parc atteint plus de 6,5 millions d’unités.

0Shares