DIA | Que donne le Stade Rennais après les départs de Bensebaini et Zeffane ?
46184
post-template-default,single,single-post,postid-46184,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Que donne le Stade Rennais après les départs de Bensebaini et Zeffane ?

DIA-19 octobre 2019 – Après une épopée européenne inédite et plutôt réussie la saison passée, avec un huitième de finale de Ligue Europa face à Arsenal, mais surtout un sacre en Coupe de France face au Paris Saint-Germain, le Stade Rennais est attendu au tournant pour cette nouvelle année. Les Rouge-et-Noir devront, surtout, faire au moins aussi bien que la saison précédente mais le groupe de Julien Stéphan a bien changé durant l’été…

Le Stade Rennais veut devenir un grand club français et se donne les moyens de ses ambitions. Fort d’un parcours très intéressant en Ligue Europa l’an passé, avec une qualification en huitième de finale après avoir éliminé le Bétis Séville et être sorti indemne de la phase de poule, les Bretons ont brisé leur malédiction et remporter le premier titre de leur histoire avec la Coupe de France. Un trophée remporté face à l’ogre parisien aux tirs au but ! Cette victoire a permis à Julien Stéphan de couronner de succès sa première année en Bretagne et, surtout, d’obliger les dirigeants à l’écouter pour le mercato estival afin de réaliser une seconde saison tout aussi bonne. Et les changements ont été nombreux du côté des Rouge-et-Noir.

En effet, le coach rennais a, tout d’abord, dit adieu à plusieurs cadres de l’équipe, à l’image de Ramy Bensebaini, parti au Borussia Monchengladbach contre 10 millions d’euros, Hatem Ben Arfa et Mehdi Zeffane, partis libres de tout contrat, mais aussi Thomas Koubek (Augsburg), Edson Mexer (Bordeaux), Benjamin André (Lille), et surtout Ismaïla Sarr à Watford pour 30 millions d’euros. Les Rennais ont donc été obligés de recruter en masse pour pallier à ses nombreux départs et rester aussi tout aussi compétitif. Transféré en provenance du Stade de Reims contre 9 millions d’euros, Edouard Mendy est venu renforcer les cages rennaises pour devenir le numéro 1, suppléé par Romain Salin (35 ans), arrivé lui aussi cet été libre de tout contrat. Joris Gnagnon, prêté par Séville, et Jérémy Morel, libre de tout contrat, ont, eux aussi, débarqué au Roazhon Park afin d’offrir une certaine sécurité défensive, sans oublier le retour de prêt de Christ Faitout Maouassa.

Dans l’entrejeu, le SRFC peut compter sur l’éclosion du jeune et précoce Eduardo Camavinga, âgé de seulement 16 ans, mais aussi du renfort de Jonas Martin (29 ans), en provenance de Strasbourg contre 5 millions d’euros. Finalement, c’est en attaque que les bretons se sont particulièrement renforcés avec, d’abord, la levée de l’option d’achat de Mbaye Niang pour plus de 10 millions d’euros, mais surtout les achats de Raphinha en provenance du Sporting pour 21 millions d’euros, un record pour le club, mais aussi Flavien Tait (Angers, 12 millions d’euros).

Les Bretons ont donc de grandes ambitions pour cette saison et cela passera par une nouvelle qualification, hypothèse possible selon les experts en paris sportifs, pour l’Europa League, que ce soit par une place en championnat ou une nouvelle coupe nationale. Les Rennais auront toutefois une énorme concurrence puisque le Paris Saint-Germain, l’Olympique Lyonnais, l’Olympique de Marseille, Lille, l’AS Monaco ou encore Montpellier sont bien décidés à gratter, aussi, une place en Europe.

0Shares