DIA | Ramadhan en France : Le CFCM double la Mosquée de Paris et donne ses conseils
50723
post-template-default,single,single-post,postid-50723,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Ramadhan en France : Le CFCM double la Mosquée de Paris et donne ses conseils

DIA-18 avril 2020: Dans un « message aux musulmans de France », le Conseil français du culte musulman (CFCM), instance créée par Sarkozy en 2003 et qui concourt à la coordination des événements musulmans en France, vient de donner quelques conseils pour la bonne tenue du ramadhan 2020, qui doit démarrer le 24 avril.

Ainsi le CFCM enjoint les responsables à « maintenir les lieux de cultes fermés ». Et il « incite les fidèles à accomplir les prières journalières chez eux », voyant là la « seule attitude responsable et conforme aux principes et aux valeurs de (la) religion dans ce contexte d’épidémie ».

S’agissant du jeûne, celui-ci n’est « pas affecté directement » par le Covid-19, estime le CFCM, comme tous les responsables religieux : chacun peut jeûner comme il l’entend. 

Pour ce qui est des prières de Tarawih, qui, traditionnellement se font collectivement dans les mosquées, là encore, le CFCM juge « souhaitable » qu’elles soient effectuées chez soi tant que les mosquées sont fermées. 

Ces conseils adressés aux musulmans de France, sont les premiers d’une instance musulmane. D’habitude c’est la mosquée de Paris qui donne les orientations aux musulmans, mais cette fois c’est le CFCM dirigé par le marocain Mohamed Moussaoui qui se présente pour gères les affaires musulmanes. 

Amir Hani 

0Shares