DIA | Référendum sur la Constitution : les bureaux de vote pourraient aggraver la pandémie du Covid-19
56285
post-template-default,single,single-post,postid-56285,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Référendum sur la Constitution : les bureaux de vote pourraient aggraver la pandémie du Covid-19

DIA-31 octobre 2020: Plusieurs médecins et spécialistes ont mis en garde contre l’aggravation de la pandémie du Covid-19 dans les bureaux de vote, à l’occasion du référendum sur la révision constitutionnelle, prévu ce dimanche 1er novembre à travers le territoire national.

La pandémie connait actuellement un rebond alarmant en Algérie, en témoignent les hôpitaux qui affichent complet en raison de la surcharge qu’ils enregistrent. Le nombre de malades est en constante augmentation à cause des contaminations qui sont revue à la hausse quotidiennement.

Les dernières mesures d’assouplissement du confinement ainsi que les nombreux meetings populaires lors de la campagne référendaire, sans oublier le relâchement de la population en ce qui concerne le respect des mesures-barrière et de distanciation, sont autant de facteurs qui ont favorisé la propagation de la pandémie.

Celle-ci risque d’enregistrer un nouveau rebond dans les bureaux de vote ce dimanche, sachant que des citoyens de tous âges iront voter et entreront dans l’isoloir qui risque de constituer un véritable nid de contamination et de propagation du Covid-19.

Il est vrai que le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi a rassuré que “toutes les conditions matérielles et sanitaires de prévention contre la Covid-19 sont réunies pour permettre au Algériens d’accomplir leur devoir électoral”, mais il y a toujours le risque de contamination.

Mohamed Charfi qui s’est rendu dans des bureaux de vote d’Alger, a affirmé que les préparatifs du référendum ont été “minutieuses” et que les bureaux de vote ont été dotés de tous les moyens et de toutes les mesures préventives qu’impose la lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus.

Amir Hani 

0Shares