DIA | Reprise de la vie nocturne à Alger et flambée des prix dans les hôtels et des appartements à louer
53773
post-template-default,single,single-post,postid-53773,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Reprise de la vie nocturne à Alger et flambée des prix dans les hôtels et des appartements à louer

DIA-10 août 2020: La vie nocturne a repris à Alger hier samedi, soit dès l’entrée en vigueur des mesures d’allègement du confinement à domicile. Auparavant, les Algérois, à l’instar des habitants de 28 autres wilayas, étaient contraints au confinement quotidiennement de 20h à 5h.

L’aménagement des horaires de confinement partiel a “libéré” qui étaient privés de sorties nocturnes durant la période estivale, marquée par une canicule ces derniers jours. Les Algérois ont annoncé la couleur, une semaine avant la réouverture des lieux de loisirs et de récréation. Ils étaient très nombreux à sortir hier soir, bien que le confinement ait été fixé pour 23h.

La circulation était dense à Alger-centre et sur les hauteurs de la capitale, notamment à Bordj El Kiffan et du côté de Dely Ibrahim et Staouéli où les fastfood et vendeurs de glaces étaient assiégés pour ainsi dire.

En ce sens, il faut s’attendre au grand rush dès samedi prochains dans les plages et autres lieux de loisirs comme la Promenade des Sablettes, le Jardin d’essai ou les différentes forêts de la capitale.

Les agences de voyages sont également sollicité »s pour des locations dans des hôtels ou des appartements privés en Algérie.

Les premières informations font état d’une flambée des prix en raison de la forte demande des vacanciers. Les prix ont subitement augmenté en raison de l’approche de la fin de la saison estivale. A cet effet, les gérants d’hôtels ou ceux qui ont l’habitude de louer leurs appartement veulent rattraper le retard accusé suite à leur longue inactivité induite par la pandémie du Coronavirus.

Mohamed Nassim

0Shares