DIA | Selon le RND, le projet de la Constitution sera soumis au débat au parlement
54513
post-template-default,single,single-post,postid-54513,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Selon le RND, le projet de la Constitution sera soumis au débat au parlement

DIA-03 septembre 2020: Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique RND, Tayeb Zitouni, a annoncé ce mercredi que le projet de la Constitution sera soumis dans deux semaines au Parlement pour débat et enrichissement. Le référendum sur la Constitution est prévu le 1er novembre prochain.

Zitouni laisse ainsi entendre que le RND serait toujours dans le secret des dieux dans la mesure où il a demandé aux parlementaires du parti de se préparer et de se mobiliser pour participer au débat sur la révision constitutionnelle.

Zitouni a réuni les parlementaires de son parti à cet effet, les exhortant aussi à défendre les 58 amendements proposés par le RND dans le cadre de la révision constitutionnelle.

Relevant que cette rencontre intervient en marge de l’ouverture de la session parlementaire 2020-2021, il a fait savoir que “le RND n’est plus un Comité de soutien, mais une force de propositions sur laquelle il faut désormais compter”.

En outre, il a indiqué que le RND accueillera favorablement toute initiative ou projet politique à même “d’accompagner les mutations républicaines qui vont dans le sens de l’édification, dans la sérénité et la quiétude, d’une nouvelle Algérie, stable et unie”.

Pour ce qui est des informations qui annoncent la dissolution des APC et de l’APN, après le référendum sur la Constitution,  Zitouni a estimé qu’il s’agit de rumeurs colportées par des parties malintentionnées. Tout en affichant son opposition à la dissolution des Assemblées élues, il a précisé que “le RND adhère à l’organisation d’élections anticipées”.

Aussi, Zitouni est revenu sur les tentatives ou les derniers soubresauts de la Issaba à laquelle “il faut faire face”, a-t-il dit, “en resserrant les rangs du parti et en restant attachés aux principes du RND qui défend la République et la démocratie”.

Amir Hani 

0Shares