DIA | Sidi-Said quitte le congrès de l’UGTA et affirme qu’il ne présentera pas sa candidature
43404
post-template-default,single,single-post,postid-43404,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Sidi-Said quitte le congrès de l’UGTA et affirme qu’il ne présentera pas sa candidature

DIA-21 juin 2019: Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens, Abdelmadjid Sidi-Said a été contraint de quitter le 13e congrès de la Centrale syndicale, ce vendredi matin au Centre international des conférences (CIC).

Sidi-Said a été contraint de quitter la salle juste après avoir prononcé son discours d’ouverture. Il a annoncé à cette occasion qu’il ne se présentera pas pour un nouveau mandat à la tête de l’UGTA qu’il dirige depuis 1997, après l’assassinat de Abdelkak Benhamouda.

« Le mandat actuel prendra fin le 10 janvier 2020, toutefois nous avons décidé d’avancer la date de l’organisation du 13ème congrès de l’UGTA », avait déclaré en marge d’une réunion de coordination regroupant les membres du comité exécutif national de l’UGTA.

Quelque 500 délégués de différentes wilayas, dont les responsables de près de 30 fédérations de différents secteurs professionnels, participent aux travaux de ce congrès de deux jours, qui verra l’élection de la nouvelle direction de l’UGTA et l’évaluation de son travail accompli.

Les travaux du congrès s’annoncent passionnant dans la mesure où ils interviennent dans le sillage de la contestation populaire et des remous que connait l’UGTA, dont le SG a été le chantre du 5e mandat annulé de l’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Amir Hani

Lire aussi :  Sidi-Saïd se réfugie au CIC pour organiser le congrès de l’UGTA

0Shares