DIA | Situation sanitaire en Algérie : entre déclarations stériles et contradictoires des spécialistes de la Santé
56610
post-template-default,single,single-post,postid-56610,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Situation sanitaire en Algérie : entre déclarations stériles et contradictoires des spécialistes de la Santé

DIA-10 Novembre 2020: Alors que la situation sanitaire ne cesse d’empirer en Algérie, plusieurs spécialistes et professeurs affirment que le pays n’est pas entré dans la deuxième vague de la pandémie du Coronavirus. Or, le problème qui intéresse les Algériens ne concerne pas la 2e vague, mais plutôt la prise en charge des patients atteints du Coronavirus.

Le nombre de nouvelles contaminations est en augmentation, de même que les morts. Les hôpitaux sont saturés et le personnel médical dépassé. Au lieu d’avancer des solutions pour rassurer les Algériens, ces spécialistes veulent convaincre les Algériens que le pays n’est pas entré dans une deuxième vague !  

Aussi, il y a une semaine, ces mêmes spécialistes s’abstenaient de toutes déclarations, estimant que leurs sorties médiatiques risquaient de gêner la campagne référendaire et le déroulement du scrutin sur la révision constitutionnelle en raison des nombreux meetings populaires animés à travers le pays.

Mais dès la fin du vote, ils se sont mis à parler et à multiplier leurs déclarations contradictoires.

Au moment où des spécialistes de la santé comme le Pr Senhadji affirment haut et fort que l’Algérie n’est pas dans une deuxième vague de la pandémie, d’autres soutiennent le contraire.

Il y a une semaine, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, affirmait qu’il n’y aura pas de re-confinement en Algérie.

Aujourd’hui, c’est le contraire qui se produit, dans la mesure où 29 wilayas seront re-confinées pour une période de 15 jours, à partir de ce mardi. Pis encore, ces mesures pourraient être encore durcies fin novembre pour voir la plage horaire de confinement sanitaire à domicile rétrécie.

Pendant ce temps, la pandémie gagne du terrain, plongeant les Algériens dans un stress permanent.

Amir Hani  

0Shares