DIA | Six mois de prison ferme pour Haddad et Zoukh sous contrôle judiciaire
43293
post-template-default,single,single-post,postid-43293,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Six mois de prison ferme pour Haddad et Zoukh sous contrôle judiciaire

DIA-17 juin 2019: L’homme d’affaires Ali Haddad a été condamné à six mois ferme d’emprisonnement et une amende de 50 000 DA, suite au verdict rendu ce lundi par le tribunal de Bir Mourad Rais. Haddad est accusé de faux et usage de faux. Ali Haddad a été arrêté à la frontière Algéro-tunisienne en possession de deux passeports. Le responsable concerné au niveau du ministère de l’Intérieur, chargé des documents (passeport) Hacen Boualem, a écopé de deux mois de prison ferme et 20 000 DA d’amende. Les deux condamnés ont un délai de 10 jours pour faire appel.

Ali Haddad est également accusé dans des affaires de corruption dont  le verdict n’est pas encore rendu.

L’ex-wali d’Alger Abdelkader Zoukh, qui a comparu ce lundi à la Cour suprême a été auditionné dans des affaires liées à la corruption. Zoukh a été mis sous contrôle judiciaire.

Amir Hani