DIA | Un seul «programme» pour les candidats : convaincre les Algériens de voter
46675
post-template-default,single,single-post,postid-46675,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Un seul «programme» pour les candidats : convaincre les Algériens de voter

DIA-09 Novembre 2019: Les cinq candidats à l’élection présidentielle du 12 décembre prochain auront pour mission commune et principale de convaincre les Algériens d’aller voter le jour du scrutin. Il est vrai que chaque candidat développera les grandes lignes de son programme électoral afin d’amener les citoyens à voter pour lui. Toutefois, le dénominateur commun des cinq candidats consiste à convaincre les Algériens de voter.

Il faut relever que les Algériens sont partagés quant à l’organisation de cette consultation électorale. Des partis politiques et des personnalités nationales multiplient leurs appels pour reporter l’élection, considérant que «les conditions ne sont pas réunies pour organiser une élection présidentielle».

D’autres parties et personnalités soutiennent le contraire, estimant que le pays est à l’arrêt depuis le début du Hirak le 22 février dernier. Ils mettent en garde contre les conséquences de cet immobilisme sur l’économie nationale, d’où l’urgence de renouer avec le processus électoral et de recouvrer la stabilité du pays.

Sur le plan économique et diplomatique, c’est le stand-by, ce qui se répercutera de manière calamiteuse sur le pays.

Pour rappel, les candidats à l’élection présidentielle sont le président du Front Al-Moustakbel Abdelaziz Belaid, le président de Talaie El Houriyet Ali Benflis, le président du Mouvement El-Bina Abdelkader Bengrina, le candidat libre et ancien Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, le secrétaire général par intérim du Rassemblement national démocratique (RND), Azzedine Mihoubi.

Amir Hani