DIA | Une instruction préliminaire à l’encontre du journaliste Kadi Ihsane au tribunal Sidi M’hamed
55610
post-template-default,single,single-post,postid-55610,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Une instruction préliminaire à l’encontre du journaliste Kadi Ihsane au tribunal Sidi M’hamed

DIA- 07 Octobre 2020: Le parquet de la République près le tribunal de Sidi M’hamed (Cour d’Alger), a fait état mercredi dans un communiqué d’une instruction préliminaire à l’encontre du journaliste Kadi Ihsane, gérant de journaux électroniques, pour des plaintes et faits susceptibles de “qualification pénale”.

“Suite aux informations relayées par certains médias au sujet du dénommé Kadi Ihsane, gérant de journaux électroniques, et en vertu de l’article 11 du Code de procédure pénale, le parquet de la République près le tribunal de Sidi M’hamed, soucieux d’éclairer l’opinion publique, explique que le susnommé fait l’objet d’une instruction préliminaire pour des plaintes et faits susceptibles d’être qualifiés de pénaux”, précise la même source.

“Les exigences de l’enquête requièrent, conformément au Code de procédure pénale, la convocation du concerné devant les services chargés de l’investigation aux fins d’audition et d’interrogatoire sur les faits qui lui sont reprochés”, indique le communiqué, relevant que “ces procédures se font sous la supervision du parquet de la République”.

Apportant un démenti à “toutes informations et rumeurs relayées autres que ces données”, le parquet de la République assure que la convocation et l’audition du concerné se sont déroulées dans le strict respect de la loi.

0Shares