DIA | Visas : l’ambassade de France annonce de nouvelles mesures pour la prise de rendez-vous
23114
post-template-default,single,single-post,postid-23114,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Visas : l’ambassade de France annonce de nouvelles mesures pour la prise de rendez-vous

DIA-20 septembre 2017: L’ambassade de France à Alger a pris des mesures urgentes afin de permettre aux Algériens de déposer des demandes de visa, suite à une large opération de trafic de visas par des personnes ou des parties indélicates. Le site de TLS-contact sera ouvert durant la journée à des heures non précisées à l’effet de permettre aux demandeurs de visas de déposer leurs demandes. Au bout de trois jours, si la demande n’est pas confirmée par TLS, cela veut dire qu’elle n’a pas été correctement déposée.
Selon l’ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt, qui a animé une conférence de presse ce mercredi, le bon fonctionnement de la procédure de demande de visas est perturbé par des intermédiaires indélicats qui réservent des rendez-vous auprès de TLS contact en vue d’en tirer un bénéfice indu auprès des demandeurs.
Des indélicats bloquent accaparent les demandes de visas qu’ils revendent
Ces intermédiaires bloquent de nombreux créneaux et ne se présentent pas à la date prévue. Ce taux de non-présentation oscille entre 30 et 50%. Cette pratique se fait au détriment des demandeurs qui voient ainsi s’allonger les délais pour obtenir un rendez-vous, selon l’ambassadeur.
A titre d’exemple, pour la seule journée du 17 septembre 2017, les consulats français ont enregistré une moyenne de 40% de rendez-vous annulés pour non-présentation des demandeurs.
Des efforts très importants ont récemment été consentis pour permettre la délivrance de visas, parfois dans des délais très courts. Les bénéficiaires de cette procédure accélérée sont les ressortissants algériens (et leurs familles) appartenant à des institutions publiques algériennes ou à des entités économiques algériennes et françaises dont le déplacement en France revêt un caractère professionnel urgent entrant dans le cadre du développement de la relation bilatérale, selon M. Driencourt.
Toutes ces personnes, auxquelles doivent être ajoutées les étudiants et les chercheurs, les conjoints et les enfants de ressortissants français ou européens, ainsi que tous les détenteurs de visas de circulation (visa dont la validité est supérieure à un an et qui permet de se rendre régulièrement en France et dans l’espace Schengen sans être obligé de demander un nouveau visa) bénéficient alors de créneaux spécifiques pour se présenter dans des délais réduits après leur inscription sur le site de TLS contact.
Les rendez-vous proposés par TLS contact ont tous été réservés par des demandeurs jusqu’au 31 janvier 2018. Cela représente environ 130.000 rendez-vous bloqués à ce jour dont une part importante a certainement été réservée par des intermédiaires indélicats.
Au vu de cette situation, des mesures d’urgence ont été prises. Depuis le 17/09/2017, plusieurs centaines de créneaux journaliers ont été ouverts au public permettant de prendre un rendez-vous dans un délai de 15 jours. Ce système sera pérennisé et des créneaux supplémentaires seront ouverts chaque semaine pour garantir l’existence de créneaux à disposition des demandeurs. Ainsi près de 30.000 rendez-vous supplémentaires pourront être donnés d’ici à la fin de l’année, ceci en vue d’un retour à la normale dès 2018, a expliqué Driencourt.
Augmentation significative dans la délivrance des visas
S’agissant du nombre de visas délivrés par l’ambassade de France en Algérie, l’ambassadeur a indiqué qu’il y a une “augmentation significative”, précisant qu’en 2016, 410 522 visas ont été délivrés, alors que pour l’année 2017, 417 000 demandes de visas ont été déposées à la date du 31 août.
Il a estimé que si cette tendance se poursuit, elle pourrait conduire à un total de 626 000 demandes de visa à la fin de l’année en cours. Pour ce qui est des visas de circulation qui permettent à leurs bénéficiaires d’effectuer plusieurs séjours en France sans se présenter au consulat, l’ambassadeur a fait savoir que 92 000 visas de ce type ont été délivrés en 2016, ce qui représente près de 35% de visas de court séjour.
Sur la période 2012-2016, le nombre de demandes de visas a été multiplié par deux, de même que le nombre de visas délivrés, a ajouté Driencourt, relevant que le taux d’acceptation des demandes de visas est resté stable, soit entre 75 et 78%, en fonction des années.
23 000 étudiants algériens en France et 80 demandes de visas quotidiennement
Concernant le nombre de visas délivrés aux étudiants algériens désirant poursuivre leurs études en France, Driencourt a indiqué qu’il est “en augmentation constante”, précisant qu’à la date du 17 septembre 2017, il ne restait que 238 demandes de visas-étudiants en attente sur les 1 858 dossiers qui étaient en attente à la date du 6 septembre.
Il a fait observer que la moyenne de demandes de visas-étudiant reçues quotidiennement au consulat est de 80 demandes, soulignant à titre indicatif qu’en 2016, quelque 7 431 visas long séjour pour études ont été délivrés, soit une augmentation de 31% par rapport à 2015 et 113% de plus qu’en 2014. Selon l’ambassadeur, la délivrance des visas pour études a augmenté de 65% pour la période 2008-2016, alors que le taux d’acceptation des demandes de visa-étudiant en 2015 et 2016 s’établissait autour des 84%. Près de 23 000 étudiants algériens poursuivent leurs études en France, soit 7% des étudiants internationaux, l’Algérie représentant par ce nombre la 3ème communauté d’étudiants en France.
Amir Hani 
 
 
 
0Shares