BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Arrêt sur images: Polémique sur la pratique du DAB en Algérie (Vidéo)

DIA-19 avril 2017: La chaîne Ennahar Tv a soulevé la polémique sur l’utilisation du DAB par certains jeunes en Algérie. La pratique est devenue courante sur les réseaux sociaux, mais contrairement à ce qu’a avancé la chaîne Ennahar, la pratique n’est pas liée au charlatanisme, mais à un mouvement de la jeunesse américaine.

A l’origine, le dab vient d’Atlanta aux Etats-Unis, dans le milieu du hip-hop. Les artistes initiateurs peuvent être Skippa Da Flippa, Peewee Longway (en) et Migos.

Le rappeur américain Bow Wow a tenté d’expliquer l’origine de cette danse : selon lui, elle est liée à la communauté de consommateurs de cannabis : avant de désigner une danse, le mot « dab » faisait en effet référence à la consommation de drogue. Le « dabbing » est en effet une manière de consommer du cannabis, en inhalant les vapeurs produites par la combustion d’huile de cannabis. Cependant d’autres rappeurs contredisent cette hypothèse. Le dab est très fréquemment utilisé dans les clips de raps.

Le dab a été popularisé grâce à certains sportifs qui « dabbaient » pour célébrer leurs victoires, en particulier Cam Newton, le quarterback des Carolina Panthers, mais aussi en Europe par l’intermédiaire de footballeurs comme Romelu Lukaku, Jordon Ibe, Nathaniel Clyne ou Paul Pogba.

Le dab en Algérie reste une pratique sociale non généralisée et qui se limite dans certains région du pays qui ne mérite pas qu’on s’y attarde

Amel Bouchaib 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-A-mon-age-je-me-cache

Biyouna répond à la polémique en Algérie sur le film de Rayhana (Vidéo)

DIA-16 mai 2017: La comédienne algérienne établie en France Biyouna a réagit avec aisance à ...

Un commentaire

  1. La presse Arabophone Algérienne est désespérément nulle et dangereusement moyenâgeuse. Le mensonge, des accusations gratuites, charlatanisme, si on est irrationnels, alors on est bien servi. On est tempter de se demander est ce que les journalistes Arabophone ne sont pas dérangés dans leur petites têtes. ils accusent les jeune Algériens d’homosexualité a cause de la coupe de leur cheveux, de satanisme a cause de gestes innocents, ils couvrent des apparitions mystérieuses de « jenounes » et « d’esprits malintentionnés ». comment voulez vous que le pays avance avec des gens pareil?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *