BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Badou Zaki : un entraîneur au service du sport et de la diplomatie (Vidéo)   

DIA-08 juillet 2017: C’est en héros que le désormais ex-entraîneur du CR Belouizdad, le Marocain Badou Zaki (58 ans), a fait ses adieux, hier vendredi aux supporters du CR Belouizdad à l’aéroport international Houari-Boumediene. Une ambiance de fête a été créée sur place pour rendre un dernier hommage à ce Marocain, venu de Sidi Kacem (Moyen-Atlas) pour offrir à Laaqiba son 7e trophée.
Lors de son passage sur le plateau de la chaîne El Djazairia Tv, Badou Zaki a exprimé en larmes l’accueil qui lui a été réservé par les algérois à Belcourt durant cette saison. Venant au CRB, où le club était en difficulté, il a non seulement maintenu le club de Belouizdad en ligue 1 mais en plus il lui offert un cadeau inspirée: la Coupe d’Algérie, devant ainsi le premier entraîneur marocain à décrocher un titre en Algérie. D’ailleurs Badou Zaki est le premier entraîneur marocain à travailler en Algérie, alors que nos cadres choisissent toujours le Maroc comme destinée pour leur carrière à l’image de Khalef, Abdelhak Benchikha, Rabah Saadane ou encore  Azzedine Nait Djoudi. Il a accepté le challenge de driver le CRB alors que les relations entre Rabat et Alger étaient au plus mal. Mais c’était sans compter sur la bonne présentation de Zaki, son éducation sportive et politique et surtout l’environnement fraternel déployé par les dirigeants de Belcourt et par les supporters. Badou Zaki, bénéficiait de toute la protection et le respect à Alger, il est venu comme un entraîneur, il est reparti au Maroc comme un héros.  L’entraîneur marocain a réussi là où les diplomates et les politiques marocains ont échoué.  
La popularité de Zaki en Algérie confirme en fait la popularité dont il jouit dans son pays. Ancien gardien de but de l’équipe nationale du Maroc, Zaki est considéré comme étant le meilleur gardien de but arabe de tous les temps. Il a été mondialiste en 1986 et avait participé à quatre reprises à la CAN (1980, 1986, 1988 et 1992) avant d’être champion d’Afrique avec l’équipe du Maroc en 1988.
En tant que joueur, il a notamment évolué dans les prestigieux clubs du Widad Casablanca et le FUS Rabat ainsi qu’au Real Majorque (Espagne). Il avait aussi entraîné des clubs marocains, comme le WAC et bien sûr la sélection nationale de son pays de 2002 à 2006 et de 2014 à 2016.
Très estimé dans son pays, les Marocains ont toujours souhaité voir Zaki reprendre l’équipe nationale. L’estime que lui vouent les Marocains est devenue encore plus grande après sa consécration avec le CRB mais aussi après la petite phrase qu’il avait glissée au Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, lors de la remise du trophée au CRB.
Jusque là très discret sur les tensions politiques qui animait les relations algéro-marocaines, Zaki a demandé à Tebboune de «rouvrir les frontières terrestres» entre l’Algérie et le Maroc. Il a profité de sa consécration avec le CRB en finale de la coupe d’Algérie et a saisi l’occasion de sa rencontre avec Tebboune pour lui glisser le vœu de tous les Marocains. Il s’était approché du Premier ministre Tebboune pour lui parler dans l’oreille. Les journalistes de la presse nationale avaient alors demandé à Zaki de leur révéler la teneur de ce qu’il avait chuchoté à Tebboune. Il a répondu qu’il avait dit textuellement au Premier ministre: «Je ne suis pas un  homme politique, mais je vous fais part de mon vœu de voir les frontières entre nos deux pays rouvertes», a révélé Zaki. Il aura ainsi exprimé le vœu de tous les Marocains, sachant que Badou Zaki est très apprécié et estimé dans son pays.
Pour rappel, l’Algérie avait décidé de fermer ses frontières avec le Maroc en 1994 en signe de réciprocité à la décision du regretté roi du Maroc Hassen II d’imposer un visa d’entrée aux Algériens sous prétexte de protéger le royaume du terrorisme. La réaction de l’Algérie a été sans appel en décidant de fermer carrément les frontières terrestres, en plus d’imposer le visa aux Marocains.
Par la suite, le Maroc a supprimé le visa d’entrée aux Algériens au moment où l’Algérie a maintenu le visa d’entrée pour les Marocains.
Nassim Fateh

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-JERUSALEM

Les hommes de moins de 50 ans interdits d’accès au Vieux Jérusalem

DIA 21 juillet 2017: La police israélienne a pris la décision exceptionnelle d’interdire aux hommes ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *