BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Construit en 1930 : l’architecture intérieure de l’hôtel Safir (ex Aletti) détruite    

DIA- 10 avril 2017: Après le somptueux immeuble néo-mauresque des « Galeries Algériennes « (Ex Galeries de France), qui a été transformé en musée et repeint en blanc détruisant sa boiserie, c’est au tour du prestigieux hôtel Aletti de  voir son architecture originale détruite à petit feu. En effet, les chargés de sa restauration ont détruit toute l’entrée de l’hôtel qui a plus de 87 ans et massacré toute son architecture intérieure, même les arbres séculaires qui faisaient la beauté de l’entrée de l’hôtel ont été arrachés. Les restaurateurs ont gardé juste l’ossature de l’hôtel. Même l’entrée principale et le bar de l’hôtel ont été rasés. Après avoir détruit sa mémoire historique en changeant son appellation, voilà que les responsables algériens commencent à détruire ce qui reste de sa mémoire architecturale.     

A savoir comment cet hôtel qui a toute une histoire sera restauré ? Est-ce qu’il gardera son lustre ou sera modernisé comme c’est le cas pour l’hôtel Aurassi. Inauguré en 1930, l’hôtel Aletti fut construit à grands frais et inauguré lors de la célébration du centenaire de la présence coloniale française en Algérie, l’été 1930, par Charlie Chaplin. Ce grand palace de classe internationale, où Joséphine Baker, sous-lieutenant de l’armée de l’air des Forces Françaises libres (FFL) avait dansé après le débarquement Anglo Américain de 1942, appartenait aux frères Aletti (Jacques, Louis et Robert), d’où son nom. Des personnalités de grand renom ont séjourné dans cette hôtel : Charlie Chaplin (Charlot), Caroline de Monaco, Albert de Monaco, Nelson Mandela, Patrice Lumumba, François Mitterand (quand il était ministre de l’Intérieur de l’Etat français), Jean Claude Brialy (qui a filmé des séquences de son long métrage « Sur les traces de mon enfance »), Frédéric Mitterand, Ferhat Abbas, Houari Boumediene, Mohamed Khider, Mohamed Boudiaf, Messali Hadj, Fdel Castro, Hassan II, Charles Aznavour, Georges Brassens……. Cet hôtel a abrité la commission mixte germano-italienne de l’armistice 1940-1942.  L’hôtel Aletti disposait au sous-sol d’une salle de jeux et d’une salle de spectacles, « Le casino municipal », ainsi que d’une salle de cinéma, d’un restaurant, d’un bar, d’un salon de coiffure, de boutiques, d’un cabaret… L’hôtel est un chef-d’oeuvre Art déco : formes épurées et géométriques, sculptures stylisées…C’était le rendez-vous obligé des colons fortunés. Depuis, le temps a passé et l’Aletti a perdu son lustre. Des rénovations mal conduites l’ont enlaidi. « Il faudrait rénover les rénovations », disait son directeur de l’époque, Sami Djilali. Il a été rebaptisé Safir en 1984. A savoir comment il sera transformé en 2019, date de la fin des travaux.

Amel Bouchaib  

 
DIA-alleti
Hotel Aletti dans les années 60
DIA-alleti hotel
Hotel Aletti dans les années 80
DIA-ALLETI 2017
Hotel Aletti en total reconstruction, les arbres séculaires du hall d’entrée détruit.
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

dernière infos Algerie:La-recette-de-fabrication-du-pétrole

Le pétrole termine en hausse à New York à 57,30 dollars le baril

DIA-15 décembre 2017: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi à New York, ...

5 commentaires

  1. ceux qui gèrent le tourisme n’ont q’une culture basique comment voulez vous qu’ils pilotent ces opérations ils ne savent même pas ce que c’est art déco et ça correspond à quoi? dans le secteur du tourisme le copinage a fait ses ravages une fois ils nomment un carreleur qui devient un monsieur tourisme qq fois des ratés des secteurs de urbanisme se retrouvent dans le tourisme et des fois des militaires en retraites des fois le copain de la copine de la femme de mon copain.
    qui a mis au point les plans? qui a validé les études? qui a géré le dossier de A à B aucune réponse .

    • Oui,c’est vraiment navrant!.On donne des rénovations a des gens amoureux du patrimoine historique et non a des gens incultes.Chez nous on donne des chantiers a des bouseux ignares!C’est terrifiant cette politique de régression dans tous les domaines!pauvre patrimoine algérien!

    • Monsieur Khaznadji,
      Ne parlez pas de choses que vous ignorer, l’article est complétement erroné, et vos propos le sont également. je parle en connaissance de cause. L’hôtel ne va pas perdre son cachet historique ni ces éléments de décoration style Art Déco, de plus les palmiers de l’hôtel ont été transféré à l’hôtel SOFITEL et vont être replanté par la suite à l’hôtel Safir

  2. ،Les nostalgiques de l’Algérie Française ne se cachent plus. Si cela ne tenait qu’à moi, j’effacerai toutes traces de la présence française en Algérie.

  3. Si on devait raser les constructions de tous les envahisseurs ou tous les étrangers qui sont rentrés en masse dans notre pays, eh bien on raserait les constructions françaises, ottomanes, fatimides, andalouses,et même romaines.
    Il ne faut pas confondre le fait politique et le fait architectural qui enrichit votre culture et votre patrimoine comme pour TOUS les pays du monde qui ont été envahis par divers autres peuplades, lesquelles ont laissé une richesse bâtie qui devient pour le pays un butin de guerre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *