BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Émeutes de Béjaïa: Réaction du député du PT Ramdane Tazibt

DIA-02 janvier 2017: Au moment où la classe politique reste silencieuse face aux tentatives de déstabilisation du pays, un député est sortit de son silence et a publié une réaction sur sa page facebook: Il s’agit du déuté d’Alger du parti des travailleurs: Ramdane Youssef Taazibt, qui a réagit sur sa page facebook, contre les tentatives de déstabilisation du pays. Voici sa déclaration intégrale:      

« Nous sommes contre les mesures d’austérité du gouvernement mais nous sommes résolument contre le chaos. Les émeutes et violences qui ont lieu dans certaines communes de Bejaia de Bouira et d’Alger … à l’appel d’anonymes et d’usurpateurs n’ont pas comme objectifs de remettre en cause les mesures antisociales du gouvernement. Elles risquent de plonger à nouveau le pays dans un cycle de violence/répression qui ne peut que déservir le pays et les revendications légitimes des larges couches de la population.
Les pouvoirs publics doivent faire preuve de responsabilité pour ne pas légitimer ce mouvement par la répression,et, les citoyens doivent agir pour démasquer et isoler les provocateurs qui tentent de provoquer le chaos en procédant de la même manière que ceux qui ont organisé le prétendant printemps arabe qui à 2 exceptions prêts à été un processus de dislocation des nations.
Beaucoup rappellent non sans raison le processus qui a donné naissance au printemps noir en Kabylie et les émeutes de l’huile et du sucre en 2011 en plein « printemps arabe ».
Beaucoup de rumeurs sur de prétendues Émeutes dans plusieurs wilaya relayées par les réseaux sociaux ne sont que propagandes pour créer la panique et l’effet boule de neige. Des médias étrangers et algériens basés à l’étranger essaient d’amplifier l’écho des émeutes.
Le communiqué lu par l’ENTV , stigmatisant les wilaya du centre du pays, ajoute de l’eau au moulin des aventuriers.
J’ose espérer que les pouvoirs publics reviendront à la raison en ordonnant l’annulation des mesures d’austérité, seuls moyens de couper l’herbe sous les pieds des pêcheurs en eau trouble.
La situation provoquée par la cascade de lois antisociales anti-économiques et antinationales va susciter des réactions légitimement hostiles de la population laborieuse .
Il est encore temps de réparer les cassures sociales avant l’irréparable qui peut intervenir n’importe quel moment et dans n’importe quel endroit. Rien ne doit être supérieur aux intérêts de la nation, intérêts qui se confondent avec ceux de l’immense majorité du peuple.

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-LOCALES 2017

Des locaux transformés en permanences électorales contre 20 millions de centimes

DIA-07 novembre 2017: La campagne électorale pour les élections locales du 23 novembre prochain enregistrent ...

Un commentaire

  1. si le pétrole persistait dans sa crise descendante et après l’augmentation de la tva à 19% l’augmentation des prix de l’essence et de tout le reste qu’elles seront les prochaines coupes à appliquer au seul peuple lui taxer l’oxygène, lui faire payer la vue. Pourquoi n’envisagent ils pas d’essayer de récupérer les milliards volés, détournés par la nomenclature et stockés dans des banques étrangères pourquoi n’envisagent ils pas de réduire le train de vie de la présidence du gouvernement et des chambres qui ne servent qu’à pomper le dinars à leurs profits en vivant sur un pied d’estale hors norme .
    Pourquoi lorsque les caisses sont pleines c’est eux qui gèrent follement et lorsqu’elles sont vides c’est le petit peuple qui se serre la ceinture et paie au dernier denier ? ce n’est pas équitable et encore moins démocratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *