BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Equipe nationale : la polémique s’installe sur les plateaux TV (Vidéo)

DIA- 17 octobre 2016: La polémique sur l’équipe nationale de football, suite aux événements ayant suivi le nul concédé contre le Cameroun (1-1), a quitté les terrains de football pour s’installer sur les plateaux des télévisions algériennes.
Il s’agit d’une polémique par TV et autres médias interposés entre le président de la FAF, Mohamed Raouraoua et les deux consultants vedettes de la chaîne sportive El Heddaf, Ali Bencheikh et Rabah Madjer.
Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, s’était déjà plaint des analystes et autres techniciens qui interviennent sur les plateaux des différents télévisions privées algériennes. Raouraoua est connu pour sa grande susceptibilité et sa vulnérabilité face aux critiques surtout quand celles-ci viennent de la part d’anciens joueurs ayant des CV assez lourds et éloquents dans le football, à l’exemple de Rabah Madjer et à un degré moindre Ali Bencheikh.
Cette polémique a pris une autre tournure quand un journaliste sportif de la chaîne 3 de la Radio nationale s’en est pris ouvertement à Bencheikh en citant son nom sur les ondes de la radio. Il a dit à l’adresse de Bencheikh que les joueurs qui évoluent en équipe nationale sont des Algériens à part entière, l’invitant à ne pas faire la différence entre les joueurs locaux et ceux qui viennent de l’étranger, c’est-à-dire les émigrés.  
De son côté, Raouraoua a indiqué au sujet de Madjer qu’il n’a pas le droit de critiquer tant qu’il ne dispose pas de diplômes d’entraineur !
A l’évidence ces deux sorties ont mis Bencheikh et Madjer dans tous leurs états et ont répondu respectivement au journaliste de la radio et à Raouraoua. Bencheikh a précisé qu’il n’a jamais fait de différence entre les joueurs, les considérant comme étant des Algériens à part entière. Pour sa part, Madjer a exhibé ses diplômes et a rappelé par la même occasion sa riche carrière en tant que joueur et entraineur. 
Ils ont relevé qu’ils s’expriment en toute liberté et en toute démocratie car l’Algérie est un pays démocratique où la liberté d’expression est garantie par la Constitution. Ils ont refusé d’abdiqué «aux empereurs et à leurs serviteurs»…
K. Abdenour 

https://www.youtube.com/watch?v=NpP2DoyH-NY

 

 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-abdelkader-yaiche

Info DIA: L’entraineur adjoint de l’USMA limogé en attendant Paul Put

DIA-22 octobre 2017: La première conséquence de l’élimination de l’USM Alger en Ligue des champions ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *