BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Histoire du drapeau algérien

« Les grandes révolutions naissent des petites misères comme les grands fleuves des petits ruisseaux. »
Victor Hugo – 1802-1885
DIA-05 juillet 2017: Dans le cadre du60ieme anniversaire du déclenchement de la guerre d’Algérie, l’association des doyens des  scouts de Tlemcen, les Scouts Musulmans Algériens, L’association Ecolymet, cette dernière  regroupe les anciens élèves du collège de Slane, du lycée de garçons et de la medersa franco-musulmane, ont  organisé conjointement  dans l’auditorium de la faculté de médecine(ex-Caserne Miloud) une journée d’étude. Le programme de cette journée était axé sur le thème  « Scouts Musulmans Algériens dans le mouvement national ». En parallèle une exposition photos animée parles S.M.A de Tlemcen ou  portraits et scènes de vie, thèmes de vie politique, intellectuelle, culturelle et artistique à travers l’histoire des Scouts Musulmans  de  Tlemcen et des autres régions d’Algérie.
                              
TLEMCEN VILLE D’ART ET D’HISTOIRE
 Dans la ville d’art et d’histoire  la journée d’étude  était animée par des conférenciers  et d’artisans qui ont fait l’histoire tel Mohamed Moussaoui  « Président d’honneur des doyens S.M.A de Tlemcen », Reda Bestandji  « Doyen » ayant assisté au « camp fédéral de 1944 », Mohamed Saidi dit « Hamou ».Ces grandes  personnalités  ont passionné l’assistance  suite à leur allocution introductive de  l’histoire du mouvement des scouts depuis  la naissance de l’idée même du « scout ».Cette  première idée était  issue de la bataille de Malking (Afrique du sud)  qui a fait son chemin jusqu’à  la tenue du premier camp scout par le chef Anglais Baden Powell. En  Algérie, le mouvement  a été  crée, fondé et institué durant l’année 1935 par Mohamed Bouras  en compagnie de la   troupe d’Alger (section Fatah) et c’est en1939 que la ligue a eu son agrément officiel. Les professeurs de l’université d’Alger Omar Hachi et Mohamed  Hadjadj ont  retracé respectivement  « le rôle des S.M.A et le mouvement national » et « le mouvement scout dans le contexte politique de 1942 à 1956 ».
                        
LES GRANDES PERSONNALITES ALGERIENNES
 Le plus important retenu, est celui qui a marqué l’histoire. Certaines personnalités présentes avait vécu le contexte, et  nous ont abreuvé de faits vécus et d’événements  qui ont marqué l’histoire du mouvement  des Scouts Musulmans Algériens .Ils nous ont fait palpiter  la pensée révolutionnaire qui sévissait pendant cette période ou un certain Marechal  Bugeaud essaimait une philosophie politique criminelle par une    pratique de terreur et de soumission forcée  dans le cadre de  l’indigénat et la misère et toute peccadille risquait un voyage forcé en Guyane( Cayenne) ou à la nouvelle Calédonie . Bugeaud déclarait dans un discours à la Chambre le 24 janvier 1845 :* « J’entrerai dans vos montagnes; je brûlerai vos villages et vos moissons; je couperai vos arbres fruitiers, et alors ne vous en prenez qu’à vous seuls. » Le 24 janvier il écrit au même: *« J’espère qu’après votre heureuse razzia le temps, quoique souvent mauvais, vous aura permis de pousser en avant et de tomber sur ces populations que vous avez si souvent mis en fuite et que vous finirez par détruire, sinon par la force du moins par la famine et les autres misères. »  J’ai laissé sur mon passage un vaste incendie. Tous les villages, environ deux cents, ont été brûlés, tous les jardins saccagés, les oliviers coupés. » (Petite Kabylie, mai 1851). Les S.M.A se manifestaient dans la géographie et la pensée algérienne s’affinait  de plus en plus  suite l’exécution de Mohamed Bouras en 1941 par l’administration coloniale.
CAMP FEDERAL DE 400 CHEFS SCOUTS AU MONT DE  LALA SETTI
Et c’est en juillet 1944 une date historique,  ou il a été organisé un gigantesque camp fédéral regroupant plus de 400 chefs scouts, au niveau du « Mont de Lala Setti »(lieu de l’actuel sanatorium) de la ville de Tlemcen par  Les S.M.A de Tlemcen  ou collecte d’argent, logistique de regroupement,  de restauration, et d’activités diverses ont été menés avec une organisation  minutieuse et exemplaire. Dans ces fameux camps sous toile et bivouac  qui marque l’histoire du mouvement S.M.A,  de l’historique du   mouvement national et de la consécration de symboles de l’Algérie indépendante. Ce camp a eu le privilège d’avoir la visite secrète  de  grande personnalités telles :« Larbi Tebessi » « Cheikh El Ibrahimi », « Abdeslam Taleb »et « Abdelkader Mahdad » étaient  présent aussi Larbi Ben M’hidi –Said Chibane-et Abdallah oujdi-Damerdji…..
LES CHANTS PATRIOTIQUES UNE FORCE MAGNETISANTE
Le mouvement des S.M.A confectionné des chants patriotiques,  leur permettant d’être des slogans culturels, sensibilisateurs  et mobilisateurs pour atteindre  leur objectif assigné(l’indépendance de l’Algérie)  et c’est dans ce camp fédéral historique   que les scouts d’Algérie  ont été rassemblés puis unifiés, et ont de ce fait prouver au colonisateur français que les algériens étaient capables d’entreprendre en main leur propre  destinée. « Cheikh El Ibrahimi »a fait un discours historique d’orientation en présence de Farhat Abbes  Fondateur de l’Union démocratique du manifeste algérien (UDMA), rallié au …. Le 14 mars 1944 Abbas crée l’association des Amis du manifeste de la liberté. Les SMA étaient le vivier du mouvement national algérien, Lotfi était un membre du S.M.A, 18des 22membres   qui ont déclenché la révolution  du premier novembre 54 étaient  bien des scouts issus des S.M.A. Les chants créés et  composés  par les érudits algériens et palestiniens et sympathisants des S.M.A  étaient « Mawtini »- « Min Djibal ila.. »et  « Chaabou al djazair » et bien d’autres .Ces chants poétiques avaient une force magnétisante .Cette force  faisait rêver les patriotes et servait à consolider encore  mieux et bien  le patriotisme  chez le simple mortel des autochtones algériens.
C’EST EN 1944 QUE LE DRAPEAU ALGERIEN A ETE HISSE POUR LA PREMIERE FOIS  A LALA SETTI
C‘est dans ce camp et lieu de Tlemcen  ou il a été hissé pour  la première fois le drapeau officiel algérien.  L’histoire de la confection du drapeau algérien :C’est en 1934 une réunion s’est tenue à Paris( France) au 20ieme arrondissement  Messali El Hadj  et les deux frères Benhachehou  ( Mustapha et Hocine) ,un Tunisien nommé Chadli Kheir Allah et quelques militants de E.N.A( Etoile Nationale Algérienne).Dans un  premier temps, il fallait  choisir les couleurs de l’emblème, ils ont retenu à l’ unanimité  les couleurs suivantes :
SYMBOLE DU DRAPEAU ALGERIEN
Le Vert, le Rouge et le Blanc représentants  respectivement les trois pays du Maghreb  arabe à savoir la Tunisie, le Maroc  et l’Algérie symbolisant de ce fait l’union nord africaine. Le croissant représente l’islam Et l’étoile : les cinq pays du Maghreb (Algérie- Maroc -Tunisie –Mauritanie et Lybie).
 La confection a été faite à Tlemcen le 21 aout 1936 par Madame Guenaneche  Aouichasous l’extrême vigilance et   surveillance de son père Mohamed  qui était le compagnon fidele de Messali El Hadj. La forme de l’emblème était triangulaire. Et c’est en juillet 1944 que cet emblème a été hissé clandestinement au milieu des gardes à vous des  S.M.A en présences des personnalités politiques du mouvement national de l’époque. Les historiens ont du pain sur la planche et c’est à eux de nous faire et présenter  le recueil de notre  belle histoire que les adjudicateurs  ont voulu effacer pour avoir la grâce de leurs maitres d’hier.

BENALLAL MOHAMED Adhérent à l’ECOLYMET de Tlemcen
 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-livre-Les-prisonniers-politiques-du-FLN-825x400

Un ancien moudjahid emprisonné en France rend hommage à Simone Veil

DIA-09 août 2017: A la suite de la disparition de Simone Veil, le 30 juin, Mohand Rachid ...

3 commentaires

  1. Très belle histoire de notre drapeau. J’ai toujours pensé qu’il a flotté pour la première fois à Sétlf, le 8 mai 1945,

    J’aurais préféré qu’il garde sa forme initiale triangulaire , que je trouve originale.

    Origine des couleurs de notre drapeau: nos chers voisins le savent-ils?

    Tout copte fait, notre drapeau mérite d’être celui du futur Maghreb Uni

    Merci et encore des petites histoires comme celle-i qui font la Grande H

  2. Il y a comme une contradiction dans les affirmations. Qui plus est nous n’avons pas trace du drapeau d’origine. Pourtant en mai 1945 à Sétif, il y a bien eu un drapeau exactement le même qu’aujourd’hui porté en tête de la manifestation. Ce drapeau existe encore et est conservé au musée du moudjahid !
    Alors la contradiction est la suivante : d’abord l’étoile et croissant n’ont jamais été des symboles musulmans : preuve la grande majorité des pays arabes (en tête l’Arabie saoudite) n’a ni croissant ni étoile sur son drapeau. L’étoile et le croissant sont juste les symboles des croyances antérieures du Moyen-Orient (le croissant c’est la Lune et l’étoile c’est le soleil) c’est ce qu’on voit sur les bas-reliefs … les pièces de monnaie numides portent à leur dos un croissant et une étoile à 8 branches. Un drapeau avec les couleurs de 3 pays qui oublie les autres couleurs des pays du Maghreb (jaune, noir) et l’étoile qui voudrait être ce manque ? … Pas très sérieux. En vérité Tunis était appelée la ville « verte », mais il n’y pas de vert sur le drapeau tunisien .. tous ces symbôles sont fabriqués après coup …

  3. Bugeaud est le pur produit de la révolution dite française inspirée en fait par les illuminati et les francs-maçons Adam Weisshaupt, Hébert, Maximilien Rübinstein… Il a reproduit en Algérie les guerres de Vendée et les méthodes brutales de Turreau ou de Carrier contre le peuple des Catholiques français. Il a du reste participé très à activement à la guerre contre les à guérilleros espagnols en 1813. D’où ces enfumades qui rappellent les noyades de Nantes et les premières chambres à gaz de Fourcroy.
    Tous ces crimes sont ceux de la ripoublique, mais pas de la France qui en est la première victime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *