DIA | II était l’auteur de la musique du feuilleton El Harik : Décès de l’ancien ministre Lamine Bechichi
53170
post-template-default,single,single-post,postid-53170,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

II était l’auteur de la musique du feuilleton El Harik : Décès de l’ancien ministre Lamine Bechichi

DIA-23 juillet 2020: Le moudjahid et ancien ministre de la Communication Lamine Bechichi est décédé jeudi à l’âge de 93 ans, a-t-on appris auprès du ministère des Moudjahidine.

Natif de Sedrata, dans la wilaya de Souk-Ahras, le 19 décembre 1927, le défunt était connu notamment à la fois comme compositeur musical,  écrivain, homme politique et ministre de la Communication du temps de l’ancien président de la République Liamine Zeroual. L’indépendance nationale acquise, il a été nommé directeur général de la Radio et Télévision algérienne (RTA). Homme de radio pendant la guerre de libération et après l’indépendance, a suivi se premiers cours d’abord auprès e son père cheikh Belkacem Lidjani et ensuite auprès de cheikh Larbi Tébessi, avant de les poursuivre à la Zitouna et revenir à Sedrata son village natal tout en dirigeant l’école el Hayat. Il fut l’un de fondateurs du journal Al muqawama el Djazaïria (La résistance algérienne) en 1955. Secrétaire de rédaction à El Moudjahid de 1956 à 1960 et commentateur politique à la radio durant la même période. Après l’indépendance, il assumera différentes responsabilités : Mouhafedh, conseiller au ministre de l’éducation nationale, directeur de la production culturelle à la radio de 197 à 1974, secrétaire général du secrétariat d’état à la culture, responsable de la délégation diplomatique algérienne au Caire (1986-1988) et enfin Ambassadeur au Soudan avant de diriger la radio nationale (1992) et de s’occuper du ministère de la communication dans le gouvernement Sifi (1995). Il avait aussi dirigé l’institut national de musique au début des années 80.

Enfin Lamine Bechichi qui était auteur et compositeur, est surtout connu pour avoir écrit et composé la mélodieuse musique du feuilleton El Harik de Mustapha Badie en 1974.