BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Législatives : répartition du temps de passage des candidats en l’absence de l’ARAV

DIA- 06 avril 2017: C’est en l’absence de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) que s’est déroulée l’opération de répartition du temps de passage des candidats des partis politiques et des listes indépendantes dans les médias (radio et télévision publiques) dans le cadre de la campagne électorale pour les législatives du 4 mai prochain.
A cette occasion, le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, et le ministre de la Communication, Hamid Grine ont effectué une visite au Centre d’enregistrement audiovisuel. Le président de l’ARAV, Zouaoui Benhamadi était le grand absent.
Et dire que l’ARAV devrait être fortement sollicitée durant la campagne électorale pour les législatives qui débute ce dimanche à travers l’ensemble du territoire national.
Pourtant, l’ARAV avait anticipé en mettant en place une cellule pour surveiller et suivre les programmes des chaînes de télévision en prévision des élections législatives. Benhamadi s’était déjà réuni avec les représentants des chaînes de télévision publiques et privées, en collaboration avec la HIISE.
Malgré cette implication de l’ARAV, celle-ci semble être ignorée par le ministère de la Communication qui ne l’avait pas invitée à la conférence nationale des cadres de la radio nationale, tenue la semaine dernière à Sétif. Le ministère de la Communication n’avait pas aussi associé ou consulté  l’ARAV pour l’élaboration d’une Charte pour assurer une couverture médiatique éthique et équitable des prochaines élections législatives.
Benhamadi avait alors déclaré que son instance n’avait pas été sollicitée pour donner son avis sur le contenu de la Charte et de la circulaire régissant la couverture médiatique des prochaines législatives, précisant que « le ministère de la Communication était libre dans ses décisions et assumait ses responsabilités ».
L’absence de l’ARAV à la visite effectuée par le ministre de la Communication et le président de la HIISE au Centre d’enregistrement audiovisuel laisse supposer qu’il y a divergence entre le ministère et l’Autorité, laquelle est mise sous tutelle de la présidence de la République, faut-il le souligner.
 
Amir Hani 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-DIRECTEUR DES CHAÏNES PRIVEES

Le gouvernement va autoriser seulement sept chaînes privées

DIA- 18 octobre 2017: L’arrêté portant lancement de l’appel à candidature pour l’octroi d’autorisations de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *