BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Lucas Alcaraz ce lundi à Alger : un choix, des interrogations et des oppositions

DIA-13 avril 2017: Le futur entraîneur de l’équipe nationale, Lucas Alcaraz, est attendu ce lundi à Alger pour finaliser et signer son contrat avec la FAF. Le lendemain, soit mardi, le nouveau patron des Verts devrait être présenté aux journalistes avant d’animer une conférence de presse. Alcaraz devrait prendre ses fonctions le plus tôt possible afin de préparer l’équipe  nationale pour le match contre le Togo, prévu le mois de juin prochain à Alger pour le compte de la 1ere journée des matches de qualification à la CAN-2019 du Cameroun.
Alcaraz a déjà choisi ses adjoints
Contrairement à ce qui a été annoncé par la FAF, Alcaraz a choisi ses adjoints. Il va débarquer à Alger avec deux de ses collaborateurs espagnols, en l’occurrence l’adjoint Jesus Canadas et le préparateur physique Miguel Angel Campos. La FAF envisage aussi de nommer un adjoint algérien au sen du staff technique, mais le problème de langue restera un handicap pour le futur technicien algérien qui risque d’être mis en minorité au sein du staff technique. Ce serait un intrus pour ainsi dire. Les noms de Kheiredine Madoui, Omar Belatoui et Mounir Zeghdoud sont avancés.
Alcaraz nous rappelle curieusement le triste épisode de l’entraineur serbe, Milovan Rajevac qui a été limogé par les joueurs en raison du manque de communication. Rajevac ne parlait que le Serbe et avait des problèmes de communication avec les joueurs qui s’étaient rebellés contre lui.
Zetchi veut imposer la filière espagnole
Le nouveau président de la FAF, Kheireddine Zetchi, a voulu marquer la rupture avec les anciens choix de l’Algérie. Ainsi après la filière du bloc Est dans les années 1980, puis les filières belge et française essayées par Mohamed Raouraoua, Zetchi entend rééditer à la FAF l’expérience de son club, le Paradou AC. Ayant un penchant pour le football italien et espagnol, Zetchi a engagé un entraineur espagnol à la tête de l’équipe nationale. Son club, le PAC, est également entrainé par un technicien espagnol. Le PAC effectue tous ses stages en Espagne. Cela explique le choix de Zetchi qui considère le football espagnol comme la meilleure école au monde actuellement.
Objectifs : le Mondial 2022 et la CAN-2021
Zetchi a estimé aussi que la qualification de l’équipe nationale au Mondial-2018 est compromise. De ce fait, le futur entraineur national aura le temps de rebâtir l’équipe en prévision du Mondial 2022. Le président de la FAF s’est également fixé l’objectif de remporter la CAN de 2021. Il a commencé à travailler dans ce sens dès à présent.
Il a confié à ses proches que Alcaraz est en mesure de réussir avec l’équipe nationale, citant à ce propos l’entraineur belge Broos qui a pu réussir au Cameroun en remportant la CAN-2017. Zetchi y croit, bien que Alcaraz ne dispose d’aucune expérience internationale et son palmarès est vierge.
Des membres du bureau fédéral opposés au choix de Zetchi
Le choix de Zetchi ne semble pas faire l’unanimité au bureau fédéral. Des membres du BF lui ont signifié leur opposition. Ils ont estimé que «Zetchi  n’est pas différent de Raouraoua puisqu’il prend des décisions sans les consulter».
Pourtant, e jour de son élection, Zetchi avait promis de prendre des décisions collégiales. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, EL Hadi Ould Ali qui avait soutenu la candidature de Zetchi, s’est plaint que ce dernier ne consulte pas et n’informe pas le MJS quand il s’agit de prendre des décisions importantes, comme celle relative au recrutement d’un coach.
Des membres du BF ont également critiqué le comportement de Zetchi, estimant qu’il n’avait même pas consulté Hakim Meddane qui est membre du bureau fédéral chargé des équipes nationales. Ses deux vice-présidents, Rabah Haddad et Bachir Ould Zemirli, ne supportent plus qu’ils les ignorent.
Ils se démarquent ainsi des choix de Zetchi qui avait promis d’engager un entraineur de renom, alors que des techniciens en Algérie sont d’un niveau meilleur que Alcaraz au palmarès affreusement vide. A suivre…
K. Abdenour   
 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-AID

La fête de l’Aid El Fitr dimanche en Algérie

24 juin 2017: Le premier jour de l’Aid El Fitr, qui correspond au premier jour ...

2 commentaires

  1. Vous etes journaliste ou supporter ? Votre avis personnel, on s’en fiche !
    Sinon, ils sont ou ces Guardiola ou Mourinho qu’on nous cache en Algérie ?
    Arreter de faire du sensationnel, Zetchi n’a jamais promis un coach de renom. Celui qui a promis ca est le ministre de la jeunesse et des sports qui d’ailleurs se mele trop du football. Qu’il aille s’occuper de la jeunesse et du sport dans les écoles, gellek on ne nous a pas concertés pour un coach national…
    On veut du concret et pas du paraitre comme accompagner le MCA et la JSK a l’aeroport a chaque match africain. Je sais pas moi, organise des tournois jeunes de football puisque monsieur adore ca. Organises des decouvertes-initiations de sports méconnus… y a pas que le foot dans la vie aussi.
    Quant au problème de la langue, l’espagnol est plus comprehensible que le serbe… sans compter ceux qui joue ou ont joués en Espagne comme Feghouli, Brahimi, Mandi… des joueurs cadres qui peuvent servir de traducteur.

  2. Nos plus grands ennemis, ce n’est pas les adversaires qu’on rencontre sur le terrain mais nos journalistes (sportif ou généraliste). Avec leur articles supporters, ils induisent en erreur le public en rendant l’EN plus belle et plus forte qu’elle ne l’est, tout ca dans le but de faire de l’argent. Ils savent qu’on est fous de foot, alors ils parlent, écrivent, font de l’audience tv, font du clic, vendent des journaux etc…
    Alors SVP, remettez les pieds sur terre et soyez neutres et objectifs.

    Les entraineurs de renom (Ranieri, Prandelli, Bielsa, Sampaoli etc) ne se bousculent pas au portillon. Ca les interesse pas de jouer en Afrique quand ils peuvent jouer la LDC ou prendre une selection de premier ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *