BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Les œufs des oiseaux migrateurs utilisés dans la préparation de la pâtisserie

DIA-12 juillet 2017: Après les chardonnerets qui sont en voie d’extinction en Algérie, les braconniers s’attaquent à présent aux oiseaux migrateurs, notamment les flamants roses qui fréquentent chaque année, plusieurs zones humides en Algérie. Ces braconniers ne chassent pas uniquement ces oiseaux migrateurs, mais pis encore ils s’attaquent à leurs œufs. Ils volent les œufs de ces oiseaux qu’ils revendent pour quelques modiques dinars. Un comportement irresponsable et sans scrupule, d’autant plus que notre religion interdit la chasse durant la période de reproduction des animaux.
Selon des spécialistes, ces œufs sont indigestes, mais il semblerait qu’ils soient  revendus à des pâtissiers indélicats qui les utilisent dans la préparation de la pâtisserie revendue à la sauvette à des prix défiant toute concurrence. D’autres sources évoquent un trafic illégal au profit de l’industrie pharmaceutique alors que d’autres n’hésitent pas à parler de l’utilisation des œufs d’échassier dans des rituels de sorcellerie.
Mais ces individus n’en ont cure et s’en prennent aux flamants roses et autre oiseaux qui migrent d’un continent à un autre sans qu’ils ne soient inquiétés, sauf en Algérie où une nouvelle race de braconniers s’adonnent à la chasse aux œufs de ces oiseaux.
En ce sens, la Conservation des forêts de la wilaya d’Oran a déposé une plainte auprès de la brigade de la gendarmerie nationale d’Oran contre des individus surpris en train de piller des œufs d’oiseaux migrateurs protégés dans la Sebkha d’El Mactaa à Arzew.
C’est suite à des informations faisant état de la présence d’individus qui procèdent au pillage d’œufs d’oiseaux migrateurs, dont des espèces protégées par différentes conventions internationales, que la Conservation des forêts a déposé cette plainte.
Pour la précision, la grande Sebkha d’Oran, de par la richesse de sa biodiversité faunistique et floristique, a été classée par la convention internationale de Ramsar en 2001. Le site abrite plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs protégées tels l’érismature à tête blanche, la sarcelle marbrée, la grèbe à cou noir, le flamant rose et la tadorne de Belon.
Ces espèces sont considérées par l’Union internationale de conservation de la nature (UICN) comme espèce en danger. D’ailleurs, il a été constaté cette saison une « nette diminution » de certaines espèces et la disparition totale d’autres.  Le pillage des œufs serait sans doute une cause de cette situation.
Si des mesures ne sont pas prises, ces oiseaux migrateurs subiront le même sort que le chardonneret qui fait partie des espèces ornithologiques, recherchées pour leurs chants élaborés.  Mais il est regrettable de voir des marchés spéciaux pour le chardonneret qui est une espèce protégée en Algérie, sans que les autorités ne réagissent.
Mohamed Nassim
 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Ministère de la santé

INFO-DIA/ Après le drame de Djelfa, une autre femme enceinte décède à Ain Defla     

DIA-1 août 2017: Une jeune femme de 20 ans, originaire de la wilaya de Ain ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *