ONDA: Opération de destruction de 2 millions de CD et DVD contrefaits - DIA
6206
single,single-post,postid-6206,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
IMG_20160523_112307

ONDA: Opération de destruction de 2 millions de CD et DVD contrefaits

DIA-23 mai 2016: Des lots de près de 2 millions de supports audio et vidéo (CD et DVD) contrefaits, saisis au cours de l’année 2015, ont été détruits ce lundi, dans une opération organisé par l’Office national des droits d’auteurs et des droits voisins (Onda), en présence du premier ministre Sellal, de quelques membres de du Gouvernement et une pléiade d’artistes, parmi eux les chanteurs Khaled, Mami, Jura, Idir, Cheb Bilal, mais aussi l’écrivaine Ahlem Mostghanmi, le comédien Mohamed Adjaimi et plusieurs autres figures de l’art et la Culture.   Le DG de l’Onda  Sami Benchikh El Hocine a précisé que 2 millions de CD et DVD contrefaits seront détruits dans le cadre de la lutte contre les atteintes aux droits d’auteur et à la propriété intellectuelle.

Dressant le bilan des activités de l’Onda, en coordination avec les services de sécurité (Police, Gendarmerie et Douanes) en 2015, il a indiqué que 1795 interventions avaient été opérées et 68 poursuites judiciaires lancées.

Les atteintes à la propriété intellectuelle, a-t-il rappelé, portent préjudice aux auteurs et créateurs, mais engagent aussi la responsabilité pénale de l’Etat algérien qui a ratifié des conventions internationales sur la protection des œuvres et des auteurs.

Le DG de l’Onda a saisi cette occasion pour rappeler à des chaînes de télévision privées (déjà épinglées) le devoir de se conformer aux lois nationales et internationales en matière d’exploitation des oeuvres d’auteurs et créateurs.

A l’occasion de cette opération, des organisations internationales concernées par la protection de la propriété intellectuelle ont salué, les efforts de l’Algérie en matière de protection des droits d’auteur, soulignant le rôle important qu’elle accomplit en Afrique.

Les représentants de ces organisations ont affirmé lors d’un forum  international qui s’est tenu lundi à Alger dans le cadre de l’opération de  destruction de deux millions de CD piratés que l’Algérie était « pionnière en Afrique » en matière de protection des droits d’auteur et reste « un exemple » pour les pays africains et arabes.

La représentante du directeur général de l’Organisation mondiale  de la propriété intellectuelle (OMPI) -dont le siège est en Suisse- Dalila  Hammou a salué « les efforts colossaux » déployés par les autorités algériennes dans le domaine de la protection des droits d’auteur, affirmant que l’Office national de protection des droits d’auteur et des droits annexes (ONDA) « est un exemple » pour de nombreux pays dans le monde arabe et en Afrique.

Mme Hammou qui est également directrice des relations extérieures au sein de l’organisation- a souligné à ce propos le « rôle important » de l’ONDA en matière de protection des droits des artistes et des écrivains ainsi que le rôle de l’Institut national de protection de la propriété industrielle.

Le président de l’Alliance africaine des auteurs compositeurs, Samuel Mobandi -dont le siège est en Afrique du sud- a indiqué de son côté que l’ONDA était le premier établissement africain en matière de protection des droits d’auteur ».

Il a estimé que l’opération de destruction de deux millions de CD piratés « revêt une grande symbolique » car elle prouve réellement que l’Algérie « est pionnière en matière de protection des droits d’auteur qu’il s’agisse des citoyens algériens ou des étrangers ».

Le président du conseil d’administration de la Confédération internationale des sociétés d’auteurs compositeurs -dont le siège est en France- a souligné pour sa part le rôle important de l’ONDA en Afrique dans la protection des droits d’auteur, affirmant le soutien de sa fédération à cet organisme.

Le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi a indiqué que l’expérience algérienne ainsi saluée par les organisations internationales de la protection des droits d’auteur encourage le secteur à « consolider ses mécanismes de lutte contre ces moyens frauduleux ».

M. Mihoubi a dénoncé ce qu’il a qualifié de « terrorisme numérique » qui touche aujourd’hui les différents supports artistiques et littéraires,  soulignant l’importance de contrer « toute agression contre la propriété intellectuelle ».

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a affirmé à l’ouverture du forum que le gouvernement était « fermement déterminé à protéger les droits d’auteur et à préserver le patrimoine culturel national » conformément à l’esprit de la Constitution algérienne qui a réaffirmé le droit à la culture et la liberté de création intellectuelle, artistique et scientifique.

IMG_20160523_112136

Envoyer un commentaire