BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Ouyahia félicite Tebboune qui s’éloigne du populisme de Sellal

DIA-09 juin 2017: Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia n’a pas raté sa première sortie médiatique après les dernières élections législatives pour épingler l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal et apporter son soutien à son successeur Abdelmadjid Tebboune. Ouyahia s’est félicité de la désignation de Tebboune qui «s’éloigne du populisme», a –t-il indiqué dans une allocution prononcée ce vendredi à Alger à l’ouverture  des travaux de la 3e session ordinaire du Conseil national du parti.

Cela a amené le SG du RND à évoquer la situation du pays qui fait face, depuis près de trois années, à un recul sévère de ses revenus tirés des exportations d’hydrocarbures. Ouyahia a averti que cette situation semble destinée à durer et pèse négativement sur les capacités d’investissements de l’Etat.

Pour ce qui est élections législatives, il a indiqué qu’elles se sont déroulées dans «des conditions honorables comme l’ont d’ailleurs souligné la Haute Instance indépendante ainsi que les observateurs étrangers venus suivre cette opération», relevant cependant que «le taux de participation des électeurs a été particulièrement faible et nous interpelle».

Il a estimé que ce niveau de participation ne remet guère en cause la légitimité de l’APN, avouant que cela «reflète un certain degré de mécontentement des citoyens devant les problèmes qu’ils rencontrent dans leur vie quotidienne, du fait de la bureaucratie ou d’autres maux sociaux».

Aux dernières législatives le RND a décroché 100 sièges et à ce titre Ouyahia a précisé que comparativement à 2012, son parti a augmenté de 50% le nombre des voix qu’il a obtenues ainsi que le nombre de sièges qui lui sont revenus aux dernières législatives. Il a rappelé que le RND est arrivé à la première place dans 25 wilayas et 2e dans 17 autres wilayas.

Il a rassuré par ailleurs que même en période de crise financière, l’Algérie maintient «une politique sociale quasi unique dans le monde». Il a indiqué que les transferts sociaux financent notamment, le soutien au logement, les subventions sur les produits de première nécessité, la prise en charge de la santé gratuite pour tous, l’enseignement gratuit, à tous les paliers, au profit de 10 millions d’élèves, de stagiaires et d’étudiants.

Amir Hani 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-VIADUC

Djisr el Djazair, le projet fou d’un viaduc pour désengorger la capitale (Vidéo)

DIA-17 novembre 2017: Comment réduire la circulation dans la capitale et relier une côte d’Alger à une autre dans une durée ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *