BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Le président de l’Arav Zouaoui Benhamadi fâché contre Grine

DIA-30 mars 2017: C’est assez important pour le signaler: Pour la première fois depuis son installation, le président de l’Autorité de régulation de l’Audiovisuel (ARAV), Zouaoui Benhamadi a exprimé son mécontentement contre l’implication directe du ministère de la Communication dans la gestion des télévisions privées. M. Benhamadi a déclaré que son instance n’avait pas été sollicitée pour donner son avis sur le contenu de la charte et de la circulaire régissant la couverture médiatique des prochaines législatives, précisant que « le ministère de la Communication est libre dans ses décisions et assume ses responsabilités« .
Rappelant  que l’ARAV avait seulement pris acte du contenu de ces deux documents adressés aux médias, Benhamadi a indiqué que son instance avait reçu, il y a quelques jours, une copie des deux documents dont « elle a pris acte, comme tout le monde », ajoutant que l’ARAV n’avait pas été sollicitée pour donner son avis sur leur contenu.
« Le ministère dispose de ses propres prérogatives et est libre dans ses décisions dont il assume la responsabilité », a-t-il soutenu, écartant toutefois tout chevauchement entre les deux parties.
L’occasion était pour M. Benhamadi d’exprimer son souhait de voir « une meilleure concertation entre les deux parties ». C’est la première fois que le président de l’Arav exprime ainsi son mécontentement con
Grine : Pas de discrimination entre les médias publics et privés
Le ministre de la Communication, Hamid Grine, a démenti  l’existence d’une quelconque discrimination entre les médias publics et privés. Intervenant à l’occasion des travaux  de la conférence nationale des cadres de la radio nationale à Sétif il a indiqué que son département a ciblé aussi bien les médias publics que  privés  par la charte  devant  assurer une couverture médiatique éthique et équitable des prochaines élections législatives.
Selon la charte, la couverture médiatique des législatives du 4 mai prochain nécessite le suivi d’une ligne éditoriale équitable, impartiale et objective et un sens aigu des responsabilités. Aussi, les médias sont tenus de veiller à la sensibilisation des électeurs sur l’exercice de leur droit de vote et ne doivent en aucun cas œuvrer à décrédibiliser les élections.
Le choix de la radio pour le lancement de cette série de rencontres de préparation des prochaines élections n’est pas fortuit, a indiqué le ministre en notant que la radio représente le plus grand groupement médiatique en Algérie avec 900 journalistes mobilisés sur le terrain et la diffusion quotidienne de 600 spots publicitaires sur les élections législatives.
Par ailleurs, le ministre a indiqué que  la fin 2017 verra l’élection de l’Autorité de régulation de la presse écrite après la délivrance de 4.600 cartes de journaliste professionnel.
 
Amir Hani 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

dia-liberte

Mouvement de grève au quotidien « Liberté »

DIA-17 avril 2017: Le journal « Liberté » était absent des étals lundi, en raison d’un mouvement ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *