BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Le président évoque pour la première fois l’avenir de la presse électronique 

DIA-21 octobre 2016: L’un points importants et surtout nouveau du message du le chef de l’Etat concerne la presse électronique. C’est la première fois, que le président de la République évoque ainsi la presse électronique, indiquant que c’est un «défi fondamental» pour la corporation de la presse algérienne et pour l’Algérie toute entière. 
Sur ce point il déclare: «La presse électronique fait désormais l’objet de réflexion pour sa régulation dans d’autres pays et je souhaiterais que l’on parvienne, journalistes, responsables de l’Etat et société civile, à réfléchir ensemble à cette question dans notre pays». Dans le même sens, il a relevé que l’Algérie est confrontée aujourd’hui à plusieurs défis, tant pour la préservation de sa sécurité et sa stabilité dans un environnement marqué par les tensions que pour le parachèvement de son processus rénové sur la voie de la construction et de l’édification économique, sociale, culturelle et politique. «Face à tous ces défis, la presse nationale constitue un acteur influent dans le façonnage de l’opinion publique et la mobilisation des énergies et des volontés».
Néanmoins le président en garde une certaine presse électronique : «C’est un défi pour les médias nationaux et en premier lieu pour la presse écrite du fait, par exemple, qu’elle réduit son marché. C’est un défi pour l’Algérie tout entière du fait qu’elle (presse électronique) provient souvent de pays étrangers et permet de diffuser des insinuations calomnieuses et injurieuses, de semer les idées subversives voire de s’attaquer ouvertement et sans aucun scrupule, à notre peuple et à notre pays», a soutenu le Président.
«En tant que Moudjahid ayant combattu pour la liberté et en ma qualité de Président de la République et garant de la Constitution, je demeure profondément attaché à la liberté en général et à celle de la presse en particulier. Les enfants de mon pays qui ont choisi ce noble métier qu’est la presse et le journalisme ont tout mon respect et toute ma considération», a-t-il indiqué avant d’ajouter: «Par conséquent, je ne prétendrais pas m’adresser à vous sur les intérêts de notre pays et de notre peuple dans une logique paternaliste, mais je vous exhorte à transmettre la vérité, rien que la vérité. Je vous exhorte à ne jamais perdre de vue l’Algérie en tant que patrie, Etat et peuple.  
L ‘Algérie et ses intérêts, non pas le pouvoir ni un courant politique quel qu’il soit», a-t-il conclu le son message.
Kamel Cherif
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA- Ben Zayed Al Nahyan

Le ministre des AE des EAU a rencontré secrétement Netanyahou en 2012

DIA-21 juillet 2017: Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a rencontré secrètement le ministre des ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *