DIA | Sétif : Trois suspects en détention provisoire pour avoir tué et brûlé une jeune fille de 30 ans
55769
post-template-default,single,single-post,postid-55769,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Sétif : Trois suspects en détention provisoire pour avoir tué et brûlé une jeune fille de 30 ans

DIA-12 octobre 2020: Trois (3) suspects ont été placés, lundi, en détention provisoire pour leur implication dans la mort d’une jeune fille de 30 ans, dont le corps carbonisé a été retrouvé dans la forêt de Faid Gharib, dans la commune de Bazer Sekra (31 km à l’Est de Sétif), a affirmé le procureur de la République près le tribunal d’El Eulma.

Lors d’une conférence de presse tenue au tribunal d’El Eulma, la même source a indiqué, à ce propos, que trois (3) prévenus, à savoir S.A., H.A. et R.F sont poursuivis pour « formation d’une association de malfaiteurs dans le but de commettre des homicides intentionnels avec préméditation, de violences volontaires et d’enlèvement ayant entraîné la mort de la victime ».

Un quatrième prévenu répondant aux initiales H.L. a été, pour sa part, placé sous contrôle judiciaire pour « non-dénonciation d’un crime dont il avait connaissance », a souligné le procureur de la République près le tribunal d’El Eulma.

Cette affaire remonte au 6 octobre, lorsque le dénommé S.A. s’est rendu au siège de la brigade territoriale de la gendarmerie nationale dans la commune de Belaâ (à l’Est de Sétif) pour les alerter au sujet de la victime (B.K) qui se serait poignardée après une altercation verbale avec lui dans la forêt de Faid Gharib, dans la commune de Bazer Sekra, a rappelé la même source.

Suite à une enquête approfondie, le suspect S.A. a indiqué aux services de la police judiciaire l’emplacement exact du corps de la jeune femme et révélé l’implication de 3 autres personnes dans ce crime, à savoir H.A, R.F. et H.L.

L’examen du médecin légiste a révélé que le corps de la victime, retrouvé recouvert de ciment au milieu de la forêt susmentionnée, a subi des brûlures au niveau des membres supérieurs et les épaules ainsi que la tête qui a été totalement carbonisée, et ce, à l’aide d’un pneu en caoutchouc sans avoir été violée.

La même source a précisé, par ailleurs, que les causes du décès sont dues à des fractures constatées à l’avant de la tête et du crâne, occasionnés par des objets durs ou des chutes répétées conformément au rapport établi par le médecin légiste, ajoutant que les brûlures avaient pour visée de défigurer la jeune fille afin qu’elle ne soit pas identifiée par les services de sécurité.

Le procureur de la République près le tribunal d’El Eulma a imputé les motifs de ce crime à des désaccords entre la victime et les suspects, et ce, d’après les déclarations des mis en cause au cours de l’enquête.

L’enquête préliminaire achevée ce lundi, les quatre (4) suspects ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal d’El Eulma, puis devant le juge d’instruction dans le cadre de l’ouverture d’une enquête suite aux charges retenues contre eux et punies par les articles 176 et 177 (paragraphe 1), 254, 255, 256, 261, 262, 263 (paragraphe 1) et 293, ainsi que l’article 181 du Code pénal, a-t-on indiqué.