BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Zetchi fait le bilan de ses 100 jours : «Je ne suis pas un parachuté, j’ai été élu… »

DIA-Le président de la fédération algérienne de football Kheireddine Zetchi a affirmé qu’il n’a pas été parachuté et qu’il a été élu démocratiquement. Zetchi est longuement revenu sur  l’assemblée générale élective de la FAF du 20 mars dernier au cours de laquelle il a été élu. Il a tenu à démentir les informations faisant état d’un manquement aux pratiques démocratiques lors de cette AGE.
A ceux qui disent que Zetchi est un «arriviste», il a rétorqué qu’il est dans le monde du football depuis 1994, année au cours de laquelle il a fondé le club du Paradou AC.
Intervenant à l’occasion d’une conférence de presse qui a duré 3h10mn au centre de presse de Sidi Moussa, Zetchi a présenté sa feuille de route et la stratégie qu’il compte adopter pour sortir le football de la crise, mais aussi pour sauver le projet du professionnalisme, lancé en 2009 et moraliser le football national.
Zetchi a tenu aussi à rappeler qu’il a pris le train en marche, précisant que son élection était intervenue après la déception de l’équipe nationale à la CAN-2017 au Gabon et après des débuts ratés dans les éliminatoires du Mondial-20018.  «La nouvelle équipe fédérale a hérité d’une situation complexe», a déploré Zetchi.
Organisation des états généraux du football national en octobre prochain
Zetchi, a annoncé l’organisation en octobre prochain d’un symposium au cours duquel sera passé en revue la situation générale du football national. Ce symposium verra la participation de l’ensemble des acteurs du football national qui auront à plancher et réfléchir sur les solutions à même de sortir le football national de la crise dans laquelle il se débat depuis plusieurs années.
L’Algérie disposée à abriter la CAN-2019
Le président de la FAF a indiqué que l’Algérie est disposée à accueillir la phase finale de la CAN-2019 au cas où le Cameroun se désiste de son organisation. Pour Zetchi, l’Algérie a les moyens de relever ce défi. Auparavant, le ministre de la Jeunesse et des Sports EL Hadi Ould Ali, avait indiqué que la décision d’accueillir la CAN-2019 relève du président de la République.
La situation de la FAF est complexe
Zetchi a tenu à rappeler qu’il avait hérité d’une situation difficile au lendemain de son élection à la tête de la FAF. «J’ai a pris le train en marche et mon élection était intervenue juste après la débâcle de l’équipe nationale à la CAN-2017 du Gabon. A cela s’ajoutent les deux contre-performances contre le Cameroun et le Nigeria dans les éliminatoires du Mondial-20018», a-t-il déploré. C’est dire que Zetchi a entamé sa mission à la tête de la FAF dans des conditions défavorables.
Mise à niveau et moralisation du football
La première mission que s’accorde Zetchi c’est de mettre à niveau le football algérien. Il a parlé du retour aux «normes de gestion saine», mettant l’accent sur la «moralisation du football». Il a surtout évoqué la lutte contre la corruption  et les autres pratiques portant atteinte à la crédibilité du football en Algérie.
Dans la foulée, il a fait savoir que du «sang neuf» sera injecté au sein des structures de la FAF et de ses démembrements». De nouvelles compétences seront ainsi engagées et il n’est pas exclu que les présidents de clubs soient aussi poussés au départ, à la faveur des changements qu’apportera la FAF.
Réactivation de la DNCG  
La Direction nationale de contrôle de gestion des clubs (DNCG) sera réhabilitée, a affirmé Zetchi. Une mauvaise nouvelle pour les présidents de club, habitués à une gestion opaque. «La DNCG permettra de sauver le projet du professionnalisme», a indiqué Zetchi, estimant que  la mise en place de cette direction est «très importante».  Il a fait savoir que des séminaires et des séances spéciales seront programmés à l’attention des clubs afin de faciliter le travail de cette DNCG.
Pas de conflits entre la FAF- LFP 
Evoquant les relations FAF-LFP, Zetchi a précisé qu’il est «légaliste» et qu’il reconnait Mahfoud Kerbadj en tant que président élu de la Ligue de football professionnel. Il a indiqué que la FAF et la LFP travaillent en étroite collaboration et qu’il n’a pas personnellement de problèmes majeurs avec Kerbadj à qui il  voue une «grand respect».
Priorité à la formation
Adepte de la formation, le président de la FAF s’intéresse de très près à ce qui se fait au sein de la Direction technique nationale (DTN) que dirige Fodil Tikanouine. Apportant son soutien à Tikanouine, il a estimé que malgré son âge avancé (72 ans), il demeure lucide et compétent. Zetchi a indiqué que la DTN sera renforcée par des compétences nationales et étrangères. Zetchi tient aussi à la réalisation des quatre centres fédéraux de formation ou ce qui est appelé les académies de la FAF.
Plus de salaires en devises pour les joueurs étrangers
La FAF interdit désormais aux clubs de libeller les salaires des joueurs étrangers en devises étrangères. Il a affirmé que ces salaires doivent être libellés en dinars algériens sur les contrats des joueurs. Il a aussi exigé des clubs de fournir des «garanties financières» pour recruter des joueurs étrangers, lesquels recourent à la FIFA en cas de litiges.
Un salaire de 60 000 euros pour Alcaraz
Le président de la FAF a joué la transparence quand il s’est agi de parler du salaire du sélectionneur national, l’Espagnol Lucas Alcaraz qui touche 60 000 euros. Ses deux adjoints perçoivent 50 000 euros, a-t-il précisé. Selon Zetchi, Alcaraz s’occupera des équipes nationales A et A’.
A ce sujet, il a rappelé l’équipe nationale A’ affrontera la Libye le 12 août prochain à Constantine dans le cadre du match aller des qualifications au CHAN-2018. L’équipe nationale A jouera contre la Zambie en aller et retour, le 2 septembre en déplacement et 5 septembre à Constantine. Il a fait savoir que les deux matches sont «décisifs» car si l’Algérie sort vainqueur de cette double confrontation, elle se relancera dans la qualification au Mondial-2018 de Russie.
Zetchi dit non au projet de Raouraoua
Zechi s’est dit opposé au projet de construction par la FAF d’un hôtel pour lequel l’ancienne FAF, sous la présidence de Mohamed Raouraoua, avait dégagé une enveloppe de 6 milliards DA  (600 milliards de centimes). Pour Zetchi la FAF est une association à but non lucratif, dont l’objectif consiste à développer le football et non à réaliser des bénéfices.
Il a fait observer qu’il vaudrait mieux investir cet argent dans la formation et le développement du football que dans la réalisation d’un hôtel.
Zetchi opposé au plafonnement des salaires des joueurs
Le président de la FAF s’est dit opposé au plafonnement des salaires des joueurs. Il a précisé que les clubs sont libres de négocier les salaires des joueurs, en fonction de leur situation financière. Sur un autre registre, il a fait savoir qu’il n’y a pas d’accord entre les clubs et la Caisse nationale d’assurance et de sécurité sociale (CNAS). Le qualifiant de «gros dossier», le litige entre les clubs et la CNAS doit être réglé, a-t-il dit annonçant ainsi une réunion entre la FAF et la CNSA dans les prochains jours.
Koussa a commis une «faute grave»
Zetchi a indiqué au sujet de l’éviction du membre du BF, Messaoud Koussa de la commission fédérale d’arbitrage, que ce dernier a manqué à l’obligation de réserve. Il a estimé que Koussa a commis une «faute grave» en critiquant les membres du bureau fédéral dans des déclarations à la presse.
Pour ce qui est de la désignation de Amalou au sein de la commission d’arbitrage, Zetchi a affirmé que cela relève des attributions de la FAF. Il a également promis que l’arbitrage s’améliorera d’ici la fin de la saison.
Nassim Fateh 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-JERUSALEM

Les hommes de moins de 50 ans interdits d’accès au Vieux Jérusalem

DIA 21 juillet 2017: La police israélienne a pris la décision exceptionnelle d’interdire aux hommes ...

Un commentaire

  1. Pour la DNCG (le complexe du colonisé fait foi avec cette abréviation) , ce sera un véritable test pour la crédibilité de Mr Zetchi !
    Soit on applique les mêmes règles pour tous soit on s’abstient !
    On ne créera quand-même pas un machin juste pour sanctionner Tadjenant et Bel Abbes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *