BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Zoukh compare les bidonvilles restants à des…gaufrettes

DIA-10 mai 2016- 20h33: Le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a comparé les dernières opérations de relogement à Alger à des gaufrettes. «La plus importante opération de relogement a été celle ayant permis d’éradiquer le gigantesque bidonville de Remli (à Semmar) qui est un véritable empire. Les autres bidonvilles qui restent à éradiquer sont faciles à supprimer et on va les manger comme des gaufrettes», a ironisé le wali d’Alger.
Zoukh s’enorgueillit d’être le wali qui fera d’Alger la première capitale sans bidonville dans le continent africain. Ainsi, les opérations de relogement se poursuivent à travers la capitale avec la démolition de plusieurs bidonvilles. Or, cette opération qui est généralisée à toutes les wilayas du pays, s’inscrit dans le cadre du plan d’action du gouvernement qui met en œuvre sur le terrain le programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Pour rappel, une réunion du gouvernement consacrée à la capitale a déjà été tenue dans le but de réhabiliter Alger et lui redonner son statut de capitale digne de  ce nom. En ce sens ces opérations de relogement s’inscrivent en droite ligne avec les mesures prises par le gouvernement concernant la wilaya d’Alger et les décisions de la réunion gouvernement-autorités locales qui avait vu la participation de 15 ministres en 2015.
Dans le même sillage, l’Etat a prévu diverses formules d’octroi et d’attribution de logements. Les couches sociales les plus défavorisées continuent de bénéficier de logements sociaux et paient un  prix symbolique. Une politique sociale qui n’est prônée par aucun autre pays de par le monde. A cet effet,  le bâtiment et en premier lieu le logement social, figurent en bonne place dans tous les plans quinquennaux de l’Etat et ce, depuis 1999. Cela a permis de construire des millions de logements de différents types, ce qui a permis d’atténuer la crise du logement en Algérie.
dia-bidonville
En somme et malgré la chute des prix du pétrole et la réduction des dépenses budgétaires, la politique sociale est maintenue, a assuré le chef de l’Etat lors des Conseils des ministres qu’il a présidés. C’est dans ce sens, que la lutte contre l’habitat précaire se poursuivra pour débarrasser Alger de tous les bidonvilles.
C’est aussi dans ce sillage que la première étape de la 21e opération de relogement des occupants de bidonvilles, caves et terrasses d’immeubles dans la wilaya d’Alger a débuté ce mardi. Elle concerne 1500 familles. L’opération a été lancée à partir de la commune de Raïs Hamidou dans la circonscription administrative de Bab El-Oued où 80 occupants de caves et de terrasses d’immeubles ont bénéficié de logements décents dans une nouvelle cité (550 logements ) dans la commune de Hammamet. Cette première étape s’étalera sur deux semaines pour reloger les 1.500 familles concernées dans les communes de Oueld Fayet et de Hammamet avant le mois de Ramadhan. Aussi, 9.000 logements dont 7.000 publics locatifs (LPL) et 2.000 sociaux participatifs (LSP), seront distribués au titre de cette 21e opération de relogement qui se déroulera en quatre (4) étapes et sera suivie par d’autres opérations (22e à 25e). Il s’agit des bidonvilles d’El-Hamiz (1.800 familles), de Dergana (1.400 familles), de Kerrouch à Reghaia (1.700 familles), d’El-Hofra à Oued S’mar (1.300 familles), de Bousmaha à Bouzaréah (1.200 familles), de Qariat Echouk au Gué de Constantine (1.000 familles). L’opération concerne aussi les familles occupant des caves et des terrasses d’immeubles à Bab El-Oued (80 familles).
Kamel Cherif 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-APN VIDE

Refus des députés d’appliquer des sanctions financières contre l’absentéisme à l’APN

DIA-17 janvier 2018: Les députés de l’Assemblée nationale populaire (APN) temporisent et refusent de signer ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *