DIA | 3G et 4G : l’ARPCE met en demeure les 3 opérateurs de la téléphonie mobile à se conformer aux cahiers des charges
66789
post-template-default,single,single-post,postid-66789,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

3G et 4G : l’ARPCE met en demeure les 3 opérateurs de la téléphonie mobile à se conformer aux cahiers des charges

DIA-24 mars 2022: L’Autorité de régulation de la Poste et des communications électroniques (ARPCE) a mis en demeure les trois opérateurs de la téléphonie mobile (Mobilis, Djezzy et Ooredoo) afin de se conformer aux exigences de couverture et de qualité de service de leurs réseaux GSM, 3G et 4G, indique mercredi l’Autorité de régulation dans un communiqué.

L’Autorité de régulation a fait savoir qu' »une campagne de contrôle et d’évaluation de la couverture et de la qualité de service (QoS) des réseaux GSM, 3G et 4G des opérateurs de la téléphonie mobile a été menée durant la période allant du 13 juin au 25 décembre 2021 sur l’ensemble du territoire national ».

« L’examen des résultats de la campagne a fait ressortir que les 3 opérateurs n’ont pas satisfait à certaines des exigences contenues dans leurs cahiers des charges respectifs », a ajouté la même source.

L’Autorité de régulation a indiqué avoir « mis en demeure les opérateurs ATM (Mobilis), OTA (Djezzy) et WTA (Ooredoo) afin de se conformer aux exigences de couverture et de qualité de service de leurs réseaux GSM, 3G et 4G », ajoutant qu’elle procèdera « à la vérification de la levée des manquements observés à l’issue du délai légal de la mise en demeure ».

Envoyer un commentaire

0Shares