DIA | 40 ans après, le message de remerciement émouvant d’un ex-otage américain à Téhéran aux Algériens
58957
post-template-default,single,single-post,postid-58957,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

40 ans après, le message de remerciement émouvant d’un ex-otage américain à Téhéran aux Algériens

DIA-19 janvier 2021: A l’occasion des 40 ans de l’anniversaire de la libération des otages américains détenus en Iran, l’Ambassade américaine a publié le message en arabe, du diplomate américain John Limbert qui remercie le peuple et le gouvernement algériens pour leur courage et leur gentillesse. Il faisait partie des otages américains libérés grâce à la médiation de l’Algérie dans la crise entre les Etats Unis et l’Iran.  Le diplomate a tenu dans son message à rendre hommage aux diplomates algériens qui ont participé à cette médiation, à l’image de Réda Malek, ambassadeur d’Algérie à Washington et l’ambassadeur d’Algérie à Téhéran Abdelkrim Cherayeb. Le diplomate américain a également salué les médecins algériens et Air Algérie.  

L’ambassadeur John Limbert avait commencé à travailler comme diplomate à l’ambassade des États-Unis en Iran seulement 12 semaines plus tôt lorsqu’une foule a pris d’assaut l’ambassade en 1979. L’ambassadeur Limbert et 51 autres Américains ont été retenus en otage pendant 444 jours, et finalement libérés il y a 40 ans cette semaine, le 20 janvier 1981, après que des diplomates algériens eurent négocié leur libération. L’Ambassadeur Limbert a poursuivi sa carrière diplomatique, servant en Algérie de 1986 à 1988, puis devenant Ambassadeur des États-Unis en Mauritanie de 2000 à 2003. 

Un témoignage important qui renforce encore plus les relations diplomatiques entre l’Algérie et les Etats-Unis.  

Salim Bey 

Envoyer un commentaire

0Shares