DIA | Aggravation de la pandémie du Covid : augmentation inquiétante des nouvelles contaminations
60818
post-template-default,single,single-post,postid-60818,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Aggravation de la pandémie du Covid : augmentation inquiétante des nouvelles contaminations

Spread the love

DIA-27 avril 2021: Le cap des 200 nouvelles contaminations au Covid-19 a été dépassé pour atteindre les 232 cas durant les dernières 24h. Il en est de même pour le nombre des morts qui est en augmentation alarmante avec 8 morts pour ce mardi.

Il est vrai que la population porte une grande responsabilité dans cette hausse des contaminations. Toutefois, les Pouvoirs publics ont contribué à cette situation en décidant du dé-confinement dans toutes les wilayas, à l’exception de neuf (Alger, Batna, Tizi Ouzou, Sidi Bel Abbes, Blida, Bejaia, Bouira, Jijel, Tébessa et Biskra).

Ce dé-confinement a largement contribué l’aggravation de la situation dans la mesure où tous les espaces, les marchés, les hammams…sont ouverts dans les wilayas non concernées par le confinement partiel.

Pour ce qui est des 9 wilayas où le confinement partiel est observé, il a été allégé en fixant de nouveaux horaires de minuit à 4h du matin. C’est en quelque sorte un dé-confinement déguisé.

Or, la situation qui s’aggrave de jour en jour ne devait pas amener le gouvernement à alléger les mesures de confinement d’autant plus que nos voisins, le Maroc et la Tunisie, sont en train de durcir les mesures de confinement. Il en est de même pour la France qui dessert l’Algérie par des vols quotidiens.

A cela s’ajoute l’absence de vaccins en Algérie. Il faut relever à ce propos l’échec du gouvernement, à travers le ministère de la Santé puisque l’Algérie accuse un déficit grave en  matière de vaccination anti-Covid.

Pour rappel, des quantités de vaccin devaient être réceptionnées fin mars. Il n’en est rien. A présent, on parle de quantités importantes pour…fin avril. Pendant ce temps, la pandémie reprend de plus belle, les variants britannique et nigérian se propagent et les Algériens abandonnent les bavettes et les mesures de distanciation.

Il ne reste donc qu’à prier pour que la 3e vague de contamination soit évitée par l’Algérie, alors que les spécialistes et les médecins n’ont jamais cessé de mettre en garde contre l’aggravation de la situation.

Amir Hani