DIA | Ahmed Bensebane relance la coopération avec la TRT : l’EPTV va-t-elle autoriser la diffusion des feuilletons historiques turcs ?
58802
post-template-default,single,single-post,postid-58802,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Ahmed Bensebane relance la coopération avec la TRT : l’EPTV va-t-elle autoriser la diffusion des feuilletons historiques turcs ?

DIA-12 janvier 2021: L’ambassadeure Mahinur Özzdemir a rencontré le DG de la télé algérienne (EPTV) Ahmed Bensebane à l’Ambassade de Turquie à Alger afin de discuter de la coopération entre l’EPTV et le TRT (La télévision publique turque). Les deux responsables ont échangé les idées sur les projets attendus pour la mise en œuvre de l’Algérie pour la promotion de la Turquie mais également les possibilité d’échanges des programmes, comme le stipule l’accord de coopération bilatérale entre les deux pays. La coopération entre l’EPTV et TRT a toujours existé notamment dans le domaine de la formation mais aussi dans le domaine de la production, puisque la chaîne publique turque vend plusieurs feuilletons sociaux turcs et des documentaires à la télévision publique Algérienne. Mais l’EPTV a toujours refusé de diffuser les feuilletons historiques qui font la promotion de l’empire ottoman. Contrairement aux autres chaînes algériennes privées notamment, Echourouk Tv, l’ENTV a refusé l’offre de diffusion des feuilletons historiques à succès comme Harim Sultan, Ertugul ou encore Sultan Abdelhamid qui sont produit par la TRT. Tout on reconnaissant leur qualité artistique et ces séries historiques, les responsables algériens de la télévision publique estiment qu’ils font la promotion de l’histoire séculaire de l’empire ottoman, qui avait notamment colonisé l’Algérie durant 300 ans.

D’ailleurs c’est dans ce contexte historique que la présidente de l’association Emir Abdelakder Mme Zehour Assia Bentaleb a été reçue par l’ambassadeure turque à Alger, le même jour, a révélé la page facebook de l’Ambassade de Turquie. La discussion entre la diplomate turque et la descendante de l’émir Abdelkader était bien-sûr centrée sur la reflexion sur le lancement d’une grande production sur le bâtisseur de l’Etat algérien: l’Emir Abdelkader.   Grâce à leur expérience et leur savoir faire, les turcs seront les seuls capable de réaliser une telle œuvre cinématographique ou audiovisuelle. Mais en raison de leur liaison historique avec l’Algérie, la Turquie sera plus intéressée par des biopic sur Kheireddine Barbaarouse, Hussein Dey et Rais Corso que sur l’émir Abdelkader.

Amir Hani  

 

 

Envoyer un commentaire