DIA | Après le MJS, l’Observatoire des Sports et la LFP, les clubs se retournent contre Zetchi
53248
post-template-default,single,single-post,postid-53248,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Après le MJS, l’Observatoire des Sports et la LFP, les clubs se retournent contre Zetchi

DIA-25 juillet 2020: L’étau se resserre de plus en plus sur la FAF qui tient vaille que vaille à effectuer une consultation écrite avec les membres de l’AG de la Fédération pour se prononcer sur la poursuite ou non de la saison footballistique.

Après le ministère de la Jeunesse et des Sports, l’Observatoire national des Sports et la Ligue de football professionnel (LFP), c’est au tour des présidents de clubs de  désavouer le président de la FAF et son bureau fédéral.

Le président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, a annoncé qu’une réunion est prévue ce dimanche à Tizi Ouzou pour débattre de la proposition de la FAF de recourir à une consultation écrite sur le sort à réserver à la saison footballistique 2019-2020.

La réunion verra la présence d’un nombre de présidents de clubs ainsi que du président de la LFP, Abdelkrim Medouar, a précisé Mellal ce samedi à l’occasion d’une conférence de presse.

Mellal a sévèrement critiqué le recours de la FAF à la consultation écrite qu’il dit « ne pas reconnaître », estimant que le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, « a failli dans sa mission et doit partir ».

« La FAF ne s’est pas réunie avec nous durant toute la saison. Je ne comprends pas pourquoi aujourd’hui veut-elle nous consulter pour décider du sort de la saison. Le Bureau fédéral ne veut pas assumer ses responsabilités, il n’a pas le courage pour le faire », a-t-il ajouté.

La sortie de Mellal intervient après celle du président de la JS Saoura qui s’est dit opposé à la  démarche de la FAF.

Auparavant, le ministère de la Jeunesse et des Sports avait déjà refusé que la FAF organise une AG extraordinaire pour effectuer cette consultation, considérant que les statuts de le FAF ne prévoyaient pas ce cas de figure. Par la suite la FAF a recouru à une consultation écrite, faisant réagir ainsi l’Observatoire national des Sports.

L’Observatoire a relevé que la consultation écrite n’a pas de base sur le plan réglementaire, du moment qu’elle n’est pas prévue par les statuts.  Le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, s’est également opposé à la démarche de la FAF, marquant ainsi la rupture avec la fédération.

En somme, la FAF se retrouve isolée et face à son destin ou ses erreurs dans la mesure où le MJS, l’Observatoire des sports,  la LFP et des clubs sont opposés à la décision de Zetchi  et de son bureau fédéral…

Zetchi  dont « l’élection » a été dénoncée en son temps par des présidents de clubs, notamment celui de la JS Saoura et de la JSK, Mellal, ainsi que le président de la Ligue régionale de Ouargla, Ali Baameur, est fortement contesté. Ces présidents avaient dénoncé « l’élection à huis clos de Zetchi, imposé par l’ancien Pouvoir », ce qui explique notamment la privation de Zetchi  de la médaille de l’ordre de mérite remise par la présidence de la République aux joueurs et à l’entraineur de l’équipe nationale après leur consécration à la CAN de 2019 en Egypte.

Nassim Fateh

0Shares