DIA | Après les candidates-fraises et la danse de Makri, Bengrina promet le paradis à tous les Algériens (vidéos)
61710
post-template-default,single,single-post,postid-61710,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Après les candidates-fraises et la danse de Makri, Bengrina promet le paradis à tous les Algériens (vidéos)

DIA-02 juin 2021: La dernière trouvaille ingénieuse du président du Mouvement EL Bina, Abdelkader Bengrina, est d’assurer une place au paradis à tous les Algériens, voire tous les habitants du Maghreb.  Par un simple calcul, Bengrina a accordé aux Algériens, Marocains, Tunisiens et Libyens le visa d’entrée au paradis. Selon Bengrina, l’Algérie compte 1,5 million de martyrs (chouhada), lesquels sont assurés d’aller au paradis pour avoir sacrifié leur vie pour la patrie.

Ces martyrs ont droit d’intervenir auprès de Dieu pour que 70 000 personnes de leur choix rentrent au paradis, selon Bengrina. Ainsi et par simple calcul, cet apprenti-sorcier a prononcé une fetwa permettant aux habitants de l’Afrique du Nord d’aller au paradis.

Dans le même sillage, le secrétaire général du FLN, Abou Fadl El Baadji s’est félicité du numéro 7 attribué à son parti, précisant que le paradis a 7 portes d’accès !

En ce sens, le ministère des Affaires religieuses, le Comité des fetwas et autres théologiens en Algérie doivent intervenir pour arrêter ce massacre et interdire à ces charlatans de la politique d’exploiter la religion à des fins politiciennes.

Il faut aussi relever que la campagne électorale pour les législatives a été marquée par d’autres dérives, à l’exemple des propos sexistes et racistes du secrétaire général du Front de la bonne gouvernance, Aissa Belhadj, qui a qualifié ses candidates de “fraises sélectionnées, incomparables à celles de l’Afrique”. Une déclaration qui devait provoquer un incident diplomatique car Belhadj parlaient des femmes de l’Afrique sub-saharienne.

Le président du Mouvement pour la paix et la société, Abderreazak Makri, s’est mis à la Debkah,  un type de danse folklorique palestinienne. En signe de solidarité avec la Palestine, Makri a dansé comme si c’est cette dans qui va libérer la Palestine de l’occupant sioniste.

Autant de dérives constatées durant cette campagne électorale au cours de laquelle, les différents candidats et chefs de partis ont bien prouvé qu’ils n’ont rien à voir avec la politique. Pour preuve, il n’y a aucun débat politique de haut niveau, à l’exception des frasques des candidats qui amusent la galerie.

Amel Bouchaib

2 Comments

  • Mouloud F
    2 juin 2021 15:50

    Cirque fi eddachra. Comment peut on imaginer un seul instant que de tels zigotos puiseent réver de diriger un jour le pays de Abane et de tous les vrais Martyrs. C’est un scandale et une hérésie de permettre un seul instant à ces crétins de se présenter pour prétendre être les futurs législateurs !!!

    Triste sort, ils osent négocier, propser l’entrée du Paradis – Ils se substituent à DIEU Tout Puissant- alors que le PARADIS-ALGERIE est devasté par leur connerie et leur incurie.

  • Mellah hocine
    2 juin 2021 17:03

    Non , merci et le paradis où Mr Bengrina ira , je n’irais pas. C’est navrant pour une campagne électorale qui nous replonge dans les années 89/90 lorsque le FIS plombait les algériens dans un tunnel d’obscurantisme. Rappelez vous le fameux ALLAH inscrit au laser au ciel faisant croire aux fidèles que ce ciel vantait la valeur de de parti .
    Quelle différence entre ces deux situations et si les responsables de ce pays et la justice ne réagissent pas après les graves déclarations du dénommé Bengrina, on peut considérer cela comme une forme de complicité de leur part. Vous pourrez alors dire que le pays est fichu et que nous entrerons dans une profonde discorde.

Envoyer un commentaire

0Shares