DIA | Autorisation ou annulation des Tarawih : le ministère de la Santé dément et charge Bekkat
59884
post-template-default,single,single-post,postid-59884,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Autorisation ou annulation des Tarawih : le ministère de la Santé dément et charge Bekkat

DIA-05 mars 2021: Le ministère de la Santé a réagi aux déclaration de Bekani Mohamed Bekkat lequel avait émis des réserves sur l’accomplissement de la prière des Tarawih durant le mois de Ramadhan 2021, prévu en avril prochain.

En ce sens, le ministère de la Santé a indiqué ce jeudi que les décisions relatives à  l’autorisation ou l’annulation de la prière surérogatoire des Tarawih durant le mois de Ramadhan relèvent “exclusivement” des prérogatives des autorités concernées en relation avec la commission ministérielle de la Fetwa.

Auparavant, Dr Bekkat Berkani en sa qualité de président de l’Ordre national des médecins et membre du Comité scientifique de suivi et de l’évolution de la pandémie de la Covid-19, avait émis des réserves sur l’accomplissement des Tarawih, relevant que si la situation sanitaire persiste ou ne s’améliore pas, il n’y aura pas de tarawih.

Le ministère a réagi en ces termes : “Des déclarations récentes ont été reprises par certains organes de presse, affirmant l’annulation de la prière Tarawih durant le mois sacré du Ramadhan 2021 en laissant supposer qu’elles émanent du comité scientifique de suivi et de l’évolution de la pandémie de la Covid-19”, indique le ministère dans un communiqué.

Pis encore, le ministère de la Santé profite de l’occasion pour donner l’information du limogeage de Bekkat Berkani de ce Comité. Berkani ne s’entendait pas avec le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, lequel a profité de cette occasion pour le limoger et régler ses comptes avec  Berkani qui avait multiplié les déclarations sur la pandémie. 

Le communiqué a précisé que “ces déclarations ont été données par une personne qui ne fait plus partie du comité scientifique et que ces propos n’engagent par conséquent qu’elle-même”, rappelant à ce propos que “des décisions de cette nature relèvent exclusivement des prérogatives des autorités concernées en relation avec la commission ministérielle de la Fetwa”.

Amir Hani