DIA | Baaziz révèle: Le clip “Algérie mon amour” a été produit par un français pour 70 000 euros (Vidéo)
59505
post-template-default,single,single-post,postid-59505,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Baaziz révèle: Le clip “Algérie mon amour” a été produit par un français pour 70 000 euros (Vidéo)

DIA-12 février 2021: Le chanteur Baaziz a révélé pour la première fois, lors de son passage sur le plateau de l’émission Raina show de Kada Benamar, que le célèbre clip Algérie mon amour a été produit par un français pour la somme de 70 000 euro.  Sans citer son nom, Baaziz a juste précisé que le producteur en question avait produit la “Lambada” qui a apparu ensuite être un plagiat d’une chanson écrite en espagnol par les frères Hermosa, leaders du groupe bolivien Los Kjarkas) lancée en août 1989. Le producteur en question c’est Jean Karakos, un franco-grec, qui produit de nombreux artistes de Jazz et qui avait participé en 1969, au festival panafricain d’Alger, d’ou son soutien pour cette opération pour la promotion de l’Algérie. 

Le clip “Algérie mon amour”, avait été écrit par Baaziz, qui s’est inspiré d’une chanson rai. Installé à Paris suite à la menace terroriste, il avait réussi, avec son ami Mohamed Ali Allalou à convaincre de nombreux chanteurs algériens exilés et installés en France pour interpréter une chanson en amour à l’Algérie. Il voulait une chanson à la “We are the world”, qui associerait toutes les tendances musicales du pays. La majorité des chanteurs en herbe venait de s’installer en France, c’est c’est le cas de Souad Massi, qui a fait juste une figuration dans ce challenge. Parmi les chanteurs présents dans ce clip, il y’avait des chanteurs confirmés aussi: Behidja Rehal, Mohamed Lamine, Jimmy  Wahid, Djalti, Mazigh Kateb, Safy Boutella, Djamel Allam, Brahim Izri, Moh Sidi Bemol, le groupe T34, le groupe Intik, Mohamed Polyphène, Hamidou et Khaled Junior. Ce dernier a été associé au clip pour palier à la défection de Cheb Khaled qui avait refusé comme cheb Mami de participer à ce clip car le cachet n’était pas intéressant. Enregistré à Paris au studio Acoustica en février 1999, la chanson a remporté un grand succès en Algérie et fut largement utilisée durant la campagne politique pour la charte de réconciliation nationale.   

La chanson a été utilisée également par Bazziz pour se refaire une nouvelle virginité avec le pouvoir à Alger, après la polémique engendrée par une chanson interprété en direct à la télévision publique contre les généraux et qui lui vaudra une interdiction de passage dans les médias lourds et l’interruption de sa tournée en Algérie. 

Amel Bouchaib  

1 Comment

  • Mellah hocine
    13 février 2021 10:22

    Est ce que BAAZIZ à récupéré auprès de l’État Algérien tout cet argent dépensé ? Pourtant le clip a été diffusé des milliers de fois sur toutes ces chaînes et l’ONDA se devait de jouer le jeu .
    Mais il faudrait que BAAZIZ sache que des milliers ou des millions d’Algériens ont donné leur vie pour ce pays sans en récolter le moindre honneur. A bon entendeur.

Envoyer un commentaire