DIA | Belmadi : rebâtir une nouvelle équipe en prévision des  prochaines échéances (vidéo)
67102
post-template-default,single,single-post,postid-67102,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Belmadi : rebâtir une nouvelle équipe en prévision des  prochaines échéances (vidéo)

DIA-25 avril 2022: Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, envisage de rebâtir une nouvelle équipe en prévision des prochaines échéances de l’équipe nationale. Il a déjà annoncé la retraite de certains joueurs, appelant les nouveaux qu’il va sélectionner d’être dans la même dynamique que leurs prédécesseurs, à l’exemple des Belaili, Attal, Bounedjah ou encore Benlamri.

«Nous allons essayer de donner un nouveau souffle à ce groupe qui mérite d’être soutenu et bien sûr recréer une autre dynamique de travail en prévision des prochaines échéances », a déclaré Belmadi dans une interview accordée au site internet officiel de la FAF.

 » Il y a des joueurs qui étaient présents lors de la double confrontation face au Cameroun en barrages du Mondial 2022, et qui ne seront pas là en juin prochain, mais il y aura un noyau qui a été lourdement touché, car il y avait de beaucoup d’espoir de se qualifier à la Coupe du monde. Il faudra remobiliser les troupes, se réinventer et renvoyer de la force au projet qu’on veut mettre en place. Tout le monde doit s’adhérer à ça »,a-t-il expliqué.

Belmadi qui a révélé qu’il est toujours « sous le choc » de l’élimination au Mondial, demeure aussi affecté par l’arbitrage africain. Il a indiqué qu’il avait « crié depuis trois ans à l’injustice de l’arbitrage africain », mais cela, « malheureusement », n’a pas été pris au sérieux.

« J’ai crié depuis trois ans à l’injustice de l’arbitrage en Afrique avec des faits réels qui se sont passés lors de nos sorties en terre africaine. Nous sommes encore très loin de l’arbitrage mondial et je dirais même que nous sommes à l’âge préhistorique ».

S’exprimant sur les rumeurs concernant ses relations avec le président démissionnaire de la FAF, Caharaf Eddine Amara, il a démenti les rumeurs sur ses malentendus avec lui. Il a ajouté qu’il n’a jamais exigé que Zetchi reste et ne s’immisce pas dans les affaires qui ne concerne pas..

« Je n’ai jamais demandé le maintien de Zetchi à la tête de la FAF, je sais où est ma place. Je suis concentré sur mon travail, je n’interfère pas dans les prérogatives des autres, comme je n’aime pas qu’on interfère dans mes prérogatives. Je n’ai rien à avoir les prochaines élections et je n’ai pas à me mêler de tout ça », a-t-il ajouté.

Tout ce qui a été dit à propos de notre relation, c’est du mensonge, tout le monde peut en témoigner.

 » Concernant le futur président, je n’ai pas à donner mon avis, car ce n’est pas mon travail, d’autant plus que je ne connais pas le paysage footballistique des dirigeants en Algérie. Ils doit y avoir des gens clairs qui se présentent aux élections, avec au préalable, leur programme », a-t-il précisé.

Nassim Fateh

0Shares