DIA | Le courage et les vérités du Président Tebboune
67100
post-template-default,single,single-post,postid-67100,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le courage et les vérités du Président Tebboune

DIA-24 avril 2022: La dernière sortie médiatique du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a été marquée par un langage franc et sincère de la part du chef de l’Etat qui a dévoilé aux citoyens  plusieurs vérités. Il a tenu à informer les citoyens que les lobbies de la spéculation sur les produits de première nécessité et les médicaments existent et sont partout et que l’Etat ne ménage aucun effort pour les anéantir..

A propos de la pénurie de certains médicaments il a indiqué avoir déclenché une enquête pour faire toute la lumière que les décisions prises et non appliquées. Il a affirmé avoir donné des instructions pour l’importation des médicaments en rupture de stocks,  mais la pénurie sévit toujours. Il en est de même pour la spéculation sur certains produits alimentaires de première nécessité.

Malgré l’abondance de ces produits et le durcissement de la loi contre les spéculateurs qui risquent jusqu’à 30 ans de prison, la tension sur certains de ces produits persiste de manière à maintenir la spéculation qui empoisonne la vie des citoyens.

A ce sujet (pénuries de la semoule et de la farine), il a fait savoir que le blé destiné aux minoteries a été détournée par la bande de la Issaba pour le revendre aux éleveurs de bétails, ce qui est inadmissible.

Le président Tebboune n’a pas manqué également de critiquer les ministres du gouvernement. En félicitant le ministre du Travail qui a mis en application en un temps record  les modalités d’octroi de l’allocation chômage, il a toutefois épinglé certains ministres qui s’étaient distingués sur les plateaux de télévision mais qui ont eu du mal à avoir les mêmes prouesses quand ils sont devenus ministres. Une manière pour le Président de reconnaitre qu’il a été trompé par les ministres des plateaux de télévision. En ce sens, le président de la République a relevé, à travers cette sortie médiatique, qu’il a astreint les ministres à des contrats de performance, pour ainsi dire.

Il les évaluera en fonction de leurs résultats sur le terrain, a-t-il dit, faisant observer qu’il avait choisi ces ministres sur la base de leur niveau et expérience, rappelant que ce sont des universitaires disposant de deux ou trois diplômes. Il leur a accordé des circonstances atténuantes puisque ce sont des ministres jeunes et manquant d’expérience, mais leurs résultats sur le terrain sont déterminants quant à leur maintien à leur poste, a-t-il dit.

Sur le plan international le chef de l’Etat a épinglé l’Espagne, relevant que le revirement de Madrid sur la question du Sahara occidental était « éthiquement et historiquement inadmissible ».

Il faut relever au passage que le chef de l’Etat s’est abstenu de faire le moindre commentaire sur les relations avec la France et a refusé de faire la moindre déclaration à ce sujet car ce pays était à la veille du deuxième tour de l’élection présidentielle.

Amir Hani

0Shares