DIA | Boumzar opère un vaste changement à la tête des entreprises de la poste et des télécoms
54460
post-template-default,single,single-post,postid-54460,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Boumzar opère un vaste changement à la tête des entreprises de la poste et des télécoms

DIA-01 septembre 2020: Le Ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Brahim Boumzar a opéré ce soir un vaste lifting à la tête des directions des entreprises de la poste et des télécoms.

Ainsi le PDG du Groupe télécom Algérie (GTA), Ahmed Choudar a été remplacé par Karim Bibi Triki, alors que le poste du PDG d’Algérie Télécom (AT) a été confié à Hocine Helouane ; quant au poste de PDG l’opérateur historique de téléphonie mobile, ATM Mobilis, il a été confié à Adel Dekali en remplacement de Bellal Mekid.

Seul le PDG d’Algérie télécom Satellite (ATS) Yacine Selahi a échappé à cette purge dans le secteur des télécoms. 

Enfin le ministre des PTCN a opéré des changements dans le secteur de la poste en limogeant le PDG d’Algérie Poste Abdelkrim Dahmani, très décrié durant cette crise de liquidité et en nommant par intérim Ben Si Said, un cadre de l’entreprise en attendant la nomination officielle d’un PDG. Par ailleurs, le Directeur du Centre national des chèques postaux (CNCP) relevant d’Algérie Poste Omar Benalia a été également limogé en conséquence de cette affaire. 

Ces changements ont été demandés par le ministre depuis son arrivée à la tête du secteur créant un énorme fossé entre le patron des PTCN et les PDG des entreprises télécoms. Les choses se sont accélérées suite à la crise de liquidité à Algérie Poste et les problèmes de débit à Algérie Télécom. Il a fallu attendre les instructions du  président de la République qui avait demandé d’accélérer le règlement du secteur et d’effectuer les changements adéquats. Reste à savoir si ces changements dans les entreprises du secteur vont maintenir en poste le ministre Brahim Boumzar dans le prochain remaniement prévu après le vote sur la constitution en novembre. 

Amir Hani 

0Shares