DIA | Campagne pour les législatives : La mésaventure de Zerouati à Tizi Ouzou (vidéo)
61938
post-template-default,single,single-post,postid-61938,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Campagne pour les législatives : La mésaventure de Zerouati à Tizi Ouzou (vidéo)

DIA-09 juin 2021: La présidente du parti Tajamoue Amel al Jazair, Fatima-Zahra Zerouati a connu une mésaventure dans la wilaya de Tizi Ouzou où elle devait animer un meeting populaire lors de la dernière journée de la campagne électorale pour les législatives du 12 juin prochain.
 Une vidéo postée sur les réseaux sociaux, montre la présidente du parti TAJ, qui était présidé par Amar Ghoul,  dans une salle vide à Tizi Ouzou.

Selon Zerouati, elle devait effectuer une activité de proximité à Ain El Hammam, mais le responsable de TAJ à Tizi Ouzou, qui devait  tout préparer a eu un décès dans sa famille, ce qui avait amener Zerouati à improviser un meeting populaire à la maison de la Culture Mouloud-Mammeri. En fin de compte, elle s’est retrouvée seule avec les journalistes, auxquels elle fait une simple déclaration.

Amel Bouchaib

2 Comments

  • Lakhdar
    10 juin 2021 9:25

    Elle n’a pas suivi les marches du hirak qui disaient. : venez faire campagne si vous êtes dargaz, ici à tizi oulache al-mergaz.

  • Mellah hocine
    10 juin 2021 13:57

    Comment a t elle osé cette incursion à la wilaya de Tizi Ouzou , elle qui ne connaît rien de cette région ? Parlant du colonel Amirouche , elle balbussia quelques mots qui d’une généralité flagrante , elle doit savoir qu’en mars 1959, Amirouche entreprend un voyage vers Tunis pour y rencontrer le GPRA, accompagné d’une quarantaine de soldats de l’ALN. L’armée française, informée de leur itinéraire, tend une embuscade qui donne lieu à un combat particulièrement violent. Celui-ci se traduit le 29 mars 1959, par la mort d’Amirouche et du colonel Si Haoues de la wilaya VI (Sud) qui l’accompagnait, ainsi que de trente-quatre soldats de l’ALN tandis que cinq autres sont faits prisonniers. Elle doit savoir que l’armée française à été alertée par des ennemis de Amirouche qui sont au sein même de l’ALN.
    Mme Zerouati et les autres doivent savoir que les habitants de la wilaya font réellement de la POLITIQUE et non cette boulitique prônée par cette caste.
    Il existe tout de même des individus , surnommés KDS qui sont là à l’attendre et la recevoir dans cet espace vide , quelqu’un l’à , meme, conseillé de se barrer pour éviter une provocation face à ce peuple trahi depuis 1962.

Envoyer un commentaire

0Shares